Bourse: Wall Street termine en hausse, sans euphorie

Publié le 30/03/2023 à 10:04, mis à jour le 30/03/2023 à 17:55

Bourse: Wall Street termine en hausse, sans euphorie

Publié le 30/03/2023 à 10:04, mis à jour le 30/03/2023 à 17:55

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en hausse jeudi, dans un climat de plus en plus apaisé après la crise bancaire, même si les investisseurs se gardent de toute euphorie.

La Bourse de Toronto a clôturé sur un gain de plus de 100 points grâce à des hausses généralisées alimentées par le secteur des métaux de base.

 

 Pour (re)consulter les nouvelles du marché

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a gagné 103,34 points (+0,52%) à 19 940,99 points.

À New York, le S&P 500 a haussé de 23,02 points (+0,57%) à 4 050,83 points.

Le Nasdaq a monté de 87,24 points (+0,73%) à 12 013,47 points.

Le DOW a avancé de 141,43 points (+0,43%) à 32 859,03 points.

Le huard a gagné 0,0022$ US (+0,2958%) à 0,7395$ US.

Le pétrole a récolté 1,40$ US (+1,92%) à 74,37$ US.

L’or a haussé de 13,50$ US (+0,68%) à 1 998,00$ US.

Le bitcoin a retraité de 319,13$ US (-1,12%) à 28 051,44$ US.

 

Le contexte

«On voit le calme revenir sur le marché, alors que les craintes d’une contagion bancaire commencent à passer au second plan», a commenté Angelo Kourkafas, analyste d’Edward Jones.

La fin de l’intranquillité est particulièrement visible sur le marché obligataire, qui a renoué avec ses mouvements quotidiens modérés, après trois semaines chahutées.

Le rendement des emprunts d’État américains à 2 ans, l’un des plus volatils durant la crise, ressortait à 4,10%, contre 4,09% la veille en clôture.

«Le marché reste tiré par le secteur technologique et les valeurs de croissance qui profitent de taux obligataires plus bas et des anticipations d’une fin prochaine du resserrement monétaire de la Fed» (banque centrale américaine), a expliqué Angelo Kourkafas.

Au lendemain de commentaires positifs de Micron, qui entrevoit une meilleure adéquation entre offre et demande de puces électroniques, les fabricants de semi-conducteurs ont ainsi été de nouveau à la fête. Les rivaux Intel (INTC, +1,81% à 32,09$ US), Qualcomm (QCOM, +1,85% à 127,40$ US) et AMD (AMD, +1,86% à 97,88$ US) ont tous avancé dans des proportions similaires.

Ils ont été accompagnés par plusieurs capitalisations géantes, technologiques également, comme Microsoft (MSFT, +1,26% à 284,05$ US), Amazon (AMZN, +1,75% à 102,00$ US) ou Nvidia (NVDA, +1,48% à 273,83$ US).

Pour autant, «des incertitudes demeurent», prévient Angelo Kourkafas, en particulier quant aux conséquences possibles de la crispation bancaire sur l’économie réelle.

L’anxiété n’a pas disparu à Wall Street, même si l’indice VIX, qui mesure la volatilité du marché, est retombé jeudi à son plus faible niveau depuis la faillite de Silicon Valley Bank, début mars.

Plusieurs banques régionales, très scrutées ces dernières semaines, ont pris un éclat, à l’image des californiennes First Republic (FRC, -4,00% à 13,69$ US) et Pacwest (PACW, -4,36% à 9,43$ US), ou de Valley National (VLY, -3,63% à 9,30$ US), maison mère du réseau Valley Bank, dont le siège est situé dans le New Jersey.

Objet de prises de position spéculatives inexpliquées, le petit établissement régional new-yorkais Metropolitan Bank a dévissé (MCB, -27,58% à 25,,36$ US), malgré l’absence de nouvelles concernant la banque.

Toujours, dans le secteur financier, le gestionnaire d’actifs Charles Schwab a reculé ( SCHW, -4,96% à 52,47$ US) après un abaissement de recommandation des analystes de Morgan Stanley, qui s’inquiètent des résultats du groupe, soumis à d’importants retraits.

Manchester United a avancé (MANU, +1,96% à 22,84$ US), après avoir publié un bénéfice net trimestriel (contre une perte nette pour la même période de 2021), en grande partie dû à des effets techniques, le chiffre d’affaires ressortant en baisse de près de 10% sur un an. 

La plateforme chinoise de commerce en ligne JD.com a été saluée (JD, +7,82% à 44,40$ US) après l’annonce d’un projet de cotation de deux de ses filiales à la Bourse de Hong Kong.

Sur le même sujet

L'abandon de «l'iCar» se répercutera-t-il sur le titre d'Apple?

Mis à jour le 12/04/2024 | Morningstar

Pourquoi Apple a abandonné son projet de véhicule autonome.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 12 avril
Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street moins inquiète de l’inflation
Mis à jour le 11/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 11 avril
Mis à jour le 11/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

L'art de composer avec la météo sur les terrains de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Les clubs de golf doivent ajuster leur mode d'opération et leurs stratégies marketing.

Cinq suggestions pour «pimper» votre tournoi de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Voici cinq entreprises qui ont ce qu'il faut pour surprendre vos participants.

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

13/04/2024 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.