Titres en action: GE, GM, LG, Easyjet, Partners Group

Publié le 12/10/2021 à 11:21

Titres en action: GE, GM, LG, Easyjet, Partners Group

Publié le 12/10/2021 à 11:21

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:

(Repassez nous lire de temps à autre 
pour ne pas manquer de mise à jour)

 

GE Renewable Energy a annoncé mardi le doublement des capacités de production de son usine de pales d'éoliennes en mer à Cherbourg (Manche), et le recrutement de 200 personnes pour porter l'effectif du site à 800. «Le site va recruter et former 200 nouveaux employés, portant l'effectif total de l’usine à 800", a annoncé la filiale énergies renouvelables de l'américain General Electric (GE, 102,12 $US) dans un communiqué. Ces recrutements sont prévus d'ici à 2022, a précisé le service communication de l'entreprise interrogé par l'AFP. Il n'y a pour l'heure pas d'autre vague de recrutement prévue en 2022, selon la même source. «L'augmentation des effectifs de production permettra (…) de répondre à la demande croissante de l'industrie éolienne en mer», précise l'entreprise dans son communiqué. Cette vague de recrutements correspond au lancement mardi d'une deuxième ligne de production à Cherbourg, selon le communiqué. Des travaux de construction en vue de l'agrandissement de l'usine vont en outre démarrer dans les prochaines semaines, selon le service de presse. Ils devraient s'achever au premier trimestre 2022 et permettront d'agrandir d'un tiers la surface de l'usine, selon la même source. Cet agrandissement représente un investissement de 14 millions d'euros, dont 2,1 millions financés par les collectivités locales, selon GE Renewable Energy. 

Le constructeur américain General Motors (GM, 58,88 $US) a annoncé mardi que le fabricant des batteries défectueuses qui ont conduit au rappel massif de Chevrolet Bolt, le groupe sud-coréen LG (066570.KS, 124 000 $KRW), avait accepté de lui rembourser jusqu'à 1,9 milliard de dollars américains. Les défauts sur les batteries peuvent, dans certaines circonstances, déclencher des départs de feu, ce qui a poussé GM à rappeler au total 142 000 véhicules en plusieurs fois et à suspendre temporairement la production des batteries. Le constructeur automobile avait annoncé lors des résultats du deuxième trimestre début août que le rappel lui avait coûté 800 millions $US puis avait fait part quelques semaines plus tard d'un surcoût supplémentaire de 1 milliard $US. Il a indiqué mardi que le coût des rappels était désormais estimé à 2 milliards $US. Mais à la suite de l'accord passé avec LG, GM «passera dans ses comptes du troisième trimestre une somme qui couvrira 1,9 milliard des 2 milliards de charges liées aux rappels», détaille le communiqué. Ces péripéties sur le seul véhicule électrique commercialisé actuellement par GM aux États-Unis ont mis en avant les difficultés liées à la production de véhicules propres, dont le déploiement à grande échelle est devenu un élément clé des politiques de lutte contre le changement climatique. 

Le transporteur aérien britannique Easyjet (EZJ.L, 626,40 £)a indiqué mardi prévoir encore une forte perte pour son résultat annuel, jusqu'à près de 1,18 milliard de livres, mais observe une forte reprise du trafic avec la levée de nombreuses restrictions aux voyages internationaux. La perte avant impôts est ainsi attendue entre 1,135 et 1,175 milliard de livres pour l'exercice décalé 2021 terminé fin septembre, en raison d'un trafic international encore perturbé et des restrictions encore importantes aux déplacements, dit la compagnie dans un communiqué. Concernant le premier trimestre de son année décalée, qui vient de commencer, la compagnie à bas coûts s'attend à des vols représentant «jusqu'à 70% de l'année pleine 2019», soit avant la pandémie, compte tenu des restrictions actuelles de voyage sur les marchés où elle opère. C'est une amélioration par rapport à la période de juillet à septembre, son quatrième trimestre décalé, pour laquelle elle tablait sur 60%. Au cours de ce quatrième trimestre décalé, Easyjet a «fortement augmenté» ses vols, «ce qui a fait de nous la deuxième plus importante compagnie en Europe cet été, tout en ayant divisé notre perte par deux», par rapport à celle de l'été 2020, a souligné le directeur général Johan Lundgren, cité dans le communiqué. La compagnie a notamment vu ses ventes quadrupler dans les jours qui ont suivi les derniers allègements de restrictions sur les conditions de voyage au Royaume-Uni, en particulier vers la Turquie et l'Égypte.

La société suisse de capital investissement Partners Group (PGHN.SW, 1 446,50 $CHF) va céder une participation de 25% dans le groupe immobilier français Foncia à la société américaine d'investissement TA Associates tout en restant son actionnaire majoritaire, a-t-elle annoncé mardi. Le groupe suisse n'a toutefois pas divulgué le montant de la transaction. Avec un groupe d'investisseurs, Partners Group avait racheté en 2016 les parts de la société d'investissement française Eurazeo et du fonds britannique Bridgepoint, avec pour objectifs de consolider la part de Foncia sur le marché immobilier français et d'accélérer son expansion internationale. Au cours des cinq dernières années, Partners Group a «transformé» Foncia, accélérant sa croissance externe avec «plus de 260 acquisitions réalisées», a mis en avant le fonds d'investissement dans un communiqué, soulignant qu'il a également amorcé sa transformation numérique. Fondée en 1972, l'entreprise française d'administration de biens immobiliers emploie environ 12 000 personnes à travers 600 agences en France, mais aussi en Allemagne, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg. Son chiffre d'affaires devrait approcher 1,25 milliard d'euros en 2021, a indiqué Partners Group dans le communiqué. Par comparaison, ses ventes avoisinaient 700 millions d'euros en 2015, avait précisé le groupe suisse à l'époque du rachat.

Sur le même sujet

Les nouvelles du marché

Il y a 29 minutes | Refinitiv

Résultats encourageants pour les Banques canadiennes, Coronavirus, Enbridge, Cyberlundi, les télécoms européennes.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:59 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Rebond des marchés, mais des incertitudes sanitaires et monétaires demeurent. Wall Street prévue en hausse.

À la une

Les nouvelles du marché

Il y a 29 minutes | Refinitiv

Résultats encourageants pour les Banques canadiennes, Coronavirus, Enbridge, Cyberlundi, les télécoms européennes.

Identifier la maltraitance financière

Édition du 10 Novembre 2021 | Jean-François Venne

COMPTABLE ET LITTÉRATIE FINANCIÈRE. L'Ordre des CPA croit qu'il faudrait améliorer les conditions de détections...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Mis à jour à 07:59 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Rebond des marchés, mais des incertitudes sanitaires et monétaires demeurent. Wall Street prévue en hausse.