À surveiller: Aritzia, Dorel et Lion Électrique

Publié le 12/10/2021 à 10:35

À surveiller: Aritzia, Dorel et Lion Électrique

Publié le 12/10/2021 à 10:35

Par Denis Lalonde
Un vélo de Dorel

Dorel a vendu sa division de vélos, ce qui faisait bondir le titre mardi matin. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres d'Aritzia, Les Industries Dorel et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Aritzia (ATZ, 42,15$): un analyste abaisse sa recommandation, mais augmente son cours cible sur un an

Le détaillant de vêtements Aritzia a vu son titre progresser de 60% depuis le début de 2021 et l’analyste Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, juge que son évaluation «étire l’élastique».

«Nous continuons de croire qu’Aritzia est bien placée pour générer une croissance soutenue dans son secteur, grâce entre autres à la popularité grandissante des ventes en ligne et à la percée de l’entreprise aux États-Unis», écrit-elle.

L’analyste ajoute toutefois que même si les résultats du second trimestre qui seront dévoilés le 13 octobre sont bons, l’évaluation actuelle du titre reflète déjà la bonne performance à court terme d’Aritzia, en regard des problèmes de chaîne d’approvisionnement et de la montée de l’inflation dans l’industrie du textile, sans oublier des risques de problèmes de production au Vietnam, où elle fabrique beaucoup de vêtements.

«La valeur du titre d’Aritzia a été multipliée par quatre depuis le creux de mars 2020. La valeur de l’entreprise est aussi en hausse de 55% par rapport à son niveau prépandémique, grâce à une bonne performance financière dans un environnement marqué par les restrictions», écrit-elle, ajoutant que le titre se négocie à 16 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA) prévu pour son exercice 2022, ce qui est supérieur aux ratios d’autres détaillants comme Dollarama (14 fois) et Pet Valu Holdings (15 fois).

À son avis, les inventaires de la société devraient lui permettre de tenir le coup lorsque la demande s’accélérera à mesure que l’économie reviendra à la normale.

L’analyste s’attend à ce que le détaillant dévoile demain un bénéfice par action de 0,21 $ au second trimestre, ce qui est conforme à la moyenne des prévisions des analystes (attentes oscillant entre 0,18 $ et 0,25 $).

Irene Nattel abaisse sa recommandation sur le titre de «surperformance» à «performance égale au secteur», mais relève son cours cible sur un an, lui qui passe de 40 à 43 dollars.

 

Page suivante — Dorel (DII.B, 10,42 $): un analyste triple son cours cible sur un an

Sur le même sujet

À surveiller: Rogers, Aritzia, et MTY

Que faire avec les titres de Rogers, Aritzia et MTY? Voici quelques recommandations d'analystes.

À surveiller: Aritzia, Savaria et Stelco

Que faire avec les titres d'Aritzia, Savaria et Stelco? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en forme, meilleure semaine depuis juin

Mis à jour à 17:05 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse avec le cours du pétrole brut.

À surveiller: Nuvei, Target et Air Canada

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Le bitcoin s'envole, le régulateur américain envisage d'ouvrir un peu plus le marché

12:09 | AFP

Le gendarme boursier américain envisage d'autoriser des fonds indiciels (ETF) liés à la cryptomonnaie.