À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Loblaw et Brookfield

Publié le 30/09/2021 à 08:36

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Loblaw et Brookfield

Publié le 30/09/2021 à 08:36

Par Dominique Beauchamp

TD Valeurs mobilières prévoit que Quincaillerie Richelieu dévoilera une une hausse de 14% des ventes et de 4,5% du bénéfice par action, au troisième trimestre. (Photo: 123rf)

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Loblaw et Brookfield? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Quincaillerie Richelieu (RCH, 42,60$): bon trimestre en vue, malgré deux vents contraires

Meaghen Annett de TD Valeurs mobilières s’attend à un solide troisième trimestre pour le grossiste de quincaillerie architecturale, le 7 octobre. Elle se dit néanmoins prudente parce que les chaînes d’approvisionnement sont alors perturbées tandis que les ventes aux détaillants de rénovation se modèrent.

Bien que Quincaillerie Richelieu puisse naviguer les problèmes d’approvisionnement grâce à son pouvoir d’achat et à la grande diversité de ses fournisseurs, les difficultés se sont amplifiées ces derniers mois pour tous les manufacturiers et les distributeurs, dit-elle.

Le grossiste refile notamment à ses clients la hausse des prix tout en réduisant certains coûts, ajoute l'analyste.

Les ressources financières du grossiste deviennent un atout pour sécuriser son approvisionnement dans la «conjoncture unique actuelle», renchérit Meaghen Annett.

Au troisième trimestre, les ventes aux grands détaillants de Richelieu déclineront par rapport à la robuste demande pandémique de 2020. Heureusement, les ventes aux fabricants d’armoires de cuisine, de meubles, de portes et de fenêtres — qui représentent 35% du chiffre d’affaires — continuent de croître à bon rythme.

Au final, Meaghen Annett prévoit une hausse de 14% des ventes trimestrielles (à 354,8 millions de dollars), dont 4% proviennent des acquisitions. La marge d’exploitation devrait reculer de 137 points de pourcentage (à 14,4%) tandis que le bénéfice par action devrait avancer de 4,5% à 0,53 $ par action.

Les acquisitions restent la priorité dans la répartition du capital et la société a probablement conclu d'autres achats au troisième trimestre, dit-elle. Toutefois, l’analyste s’attend à ce que la société reste aussi disciplinée qu’avant, à cet égard.

Le distributeur a aussi racheté 9,8 M$ de ses actions au cours du troisième trimestre, au cours moyen de 41,88 $ chacune.

Au cours actuel, l’analyste recommande encore de conserver le titre parce que les ventes au marché de la rénovation pourront difficilement soutenir le rythme pandémique élevé ce qui pourrait freiner l’appréciation du titre.

Son cours cible de 47 $, qui offre un gain potentiel de 10,3%, repose sur un fort multiple de 24,5 fois le bénéfice prévu en 2022.

 

Pour consulter le titre de Loblaw, cliquez sur suivant

Sur le même sujet

Le variant Omicron pourrait avoir un impact économique, dit Eric Girard

Le variant Omicron pourrait forcer le ministère des Finances à réviser ses projections pour 2022.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.