À surveiller: Couche-Tard, Savaria, et Sleep Country

Publié le 20/07/2022 à 08:50

À surveiller: Couche-Tard, Savaria, et Sleep Country

Publié le 20/07/2022 à 08:50

Par Dominique Beauchamp

Savaria (SIS, 12,82$): après une chute de 45%, le fabricant d’équipements de mobilité est le moins cher en huit ans

En chute de 45% depuis neuf mois, le titre de Savaria a été sévèrement puni en Bourse parce que les investisseurs doutent que le fabricant d’équipements pour les personnes à mobilité réduite puisse atteindre ses objectifs de 2022.

Bien qu’il ait réduit ses prévisions annuelles, Michael Doumet de Banque Scotia juge que l’évaluation actuelle du titre, soit de 8,7 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2023, reflète déjà les risques de récession ici et en Europe, ainsi que le ralentissement appréhendé de la construction neuve qui pourrait modérer l’installation d’ascenseurs résidentiels. Ce segment procure 15% des revenus.

À son avis, la faiblesse des marges au premier trimestre était une «anomalie» amplifiée par une réduction de 7% des heures travaillées en usine à cause de la covid-19 et par le décalage entre la hausse des coûts et celle des prix de vente.

Les marges du premier trimestre devraient s’avérer le «creux» pour la société puisque les problèmes d’approvisionnement, et les tarifs de fret se sont modérés tandis que le fabricant a majoré ses prix depuis. L’analyste croit donc que le fabricant a de bonnes chances d’atteindre le bas de la fourchette des orientations financières en 2022, soit un bénéfice d’exploitation de 120 millions de dollars.

«Toute amélioration des marges au deuxième trimestre et semestre rebâtirait la confiance» des investisseurs, espère-t-il.

Une future usine au Mexique, qui sera opérationnelle en septembre, réduira les coûts de fret et les délais de livraison de pièces pour l’assemblage des équipements d’accessibilité et de soins de patients. Il faudra compter une semaine de transport par camion du Mexique au lieu de trois mois en bateau de la Chine. «À court terme, la société devra toutefois augmenter légèrement ses stocks afin de dupliquer la production» pendant la transition, explique-t-il après avoir parlé aux dirigeants.

L’usine chinoise lui procure un avantage concurrentiel que l’usine mexicaine pourra élargir une fois qu’elle fonctionnera à plein régime, renchérit-il.

L’analyste convient que la croissance plus modérée que prévu du bénéfice d’exploitation en 2022 ralentira la réduction de la dette qui atteindra 3,5 fois ce bénéfice en 2023. Cela pourrait aussi freiner la capacité d’acquisition, un aspect de la stratégie que les investisseurs apprécient.

Bien que les ventes progresseront moins vite que prévu en 2023, Michael Doumet croit que le vieillissement de la population reste une tendance structurelle favorable à long terme et que la société franchira la marque visée d’un milliard de dollars de revenus à moyen terme.

Savaria peut dégager des marges de plus de 15% d’ici 18 à 24 mois, à moins d’une récession sévère.

La société devrait donc atteindre le haut de la fourchette de 130 M$ pour le bénéfice d’exploitation, un an plus tard que prévu.

Au final, l’analyste réitère sa recommandation d’achat, mais il réduit son cours cible de 20 à 16,50$.

Sleep Country (ZZZ, 28,00$): la croissance du détaillant redevient plus normale, mais son titre est bon marché

Sur le même sujet

À surveiller: la Banque CIBC, la Banque TD et Empire

Que faire avec les titres de la Banque CIBC, de la Banque TD et d'Empire ?

À surveiller: Saputo, Rogers et Banque Nationale

01/12/2022 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Saputo, Rogers et Banque Nationale? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: la Bourse de Toronto dans le vert à la mi-journée

Mis à jour il y a 15 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés boursiers nord-américains retraitaient en fin de matinée

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:50 | Refinitiv

TC Energy se départira de 5 G$ d’actifs, plusieurs options à envisagées, Musk livre un premier Tesla Semi.

À surveiller: la Banque CIBC, la Banque TD et Empire

Que faire avec les titres de la Banque CIBC, de la Banque TD et d'Empire ?