À surveiller: Couche-Tard, Banque BMO et L3Harris

Publié le 31/08/2022 à 09:25

À surveiller: Couche-Tard, Banque BMO et L3Harris

Publié le 31/08/2022 à 09:25

Par Dominique Beauchamp

L3Harris Technologies (LHX, 231,24 $ US): le favori de RBC dans le secteur de la défense en pleine guerre froide

La guerre en Ukraine durcit la nouvelle guerre froide qui oppose les États-Unis à la Russie et à la Chine et devrait créer des conditions favorables pour le secteur controversé.

Dans un rapport de 44 pages dans lequel il initie la couverture des cinq principaux fournisseurs, Ken Herbert, de RBC Marchés des capitaux, s’attend à ce que les budgets de la défense restent élevés et continuent d’augmenter à un bon rythme.

Les dépenses plus visibles et moins cycliques que dans le passé devraient aussi amener les investisseurs à revoir à la hausse l’évaluation des titres du secteur de la défense en Bourse et à relever leurs prévisions pour 2023 et 2024.

Globalement, le secteur se négocie à un multiple de 19,1 fois les bénéfices prévus, soit une plus-value de 5% par rapport au marché. Cette «prime» se compare à l’habituel «rabais» de 11% sur 10 ans. L3Harris s’échange toutefois à un multiple de 16,5 fois les bénéfices prévus en 2023.

«La guerre en Ukraine devrait alimenter un intérêt accru de la part des investisseurs à court terme tandis que le risque persistant que pose la Chine devrait soutenir cet intérêt ainsi que l’appui public pour les dépenses de défense (des gouvernements) à plus long terme», évoque l’analyste.

L3Harris Technologies est le favori du secteur pour trois raisons. La croissance prévue des revenus (de 6% en moyenne entre 2022 et 2024) est la plus élevée du secteur et surpasse celle de l’ensemble du budget de la défense.

Ken Herbert s’attend aussi à ce que les ventes de sa division la plus rentable, les systèmes de communications, se rétablissent au deuxième semestre, ce qui améliorera les marges. «Les dirigeants ont exprimé leur désir d’en donner plus aux investisseurs», ce qui offre la possibilité de transactions.

L’analyste table sur une hausse de 3% en moyenne par année du budget américain de la défense d’ici 2027. À l’international, les dépenses supplémentaires de l’OTAN ajoutent au potentiel et L3Harris est bien positionnée pour capter sa part du gâteau.

«Si chaque état de l’OTAN consacrait 2% de son budget à la défense, les dépenses additionnelles seraient de l’ordre de 75 milliards de dollars américains par année», donne-t-il en exemple.

Les résultats du troisième trimestre pourraient raviver le secteur après une année 2022 gâchée par des problèmes dans la chaîne d’approvisionnement et la pénurie de main-d’œuvre. L3Harris devrait augmenter ses revenus à un rythme de 7% au deuxième semestre, précise l’analyste.

«L’inflation et les problèmes d’approvisionnement restent des risques, mais le rattrapage entre les dépenses autorisées par le gouvernement américain et les commandes fermes devraient devenir un catalyseur», écrit-il.

Finalement, il recommande l’achat de titre de L3Harris pour lequel il établit un cours cible de 285 $ US, soit un gain potentiel de 23%.

Sur le même sujet

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, BMO et Disney

20/01/2023 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, BMO et Disney? Voici quelques recommandations d’analystes.

La Banque de Montréal a le feu vert réglementaire pour acquérir Bank of the West

L’institution financière estime que l’entente permettra d’accroître son empreinte aux États-Unis.

À la une

Bourse: Wall Street finit dans le vert après la modeste hausse des taux de la Fed

Mis à jour à 17:01 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère baisse.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 16:59 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller : BRP, TVA et General Motors

Que faire avec les titres de BRP, Groupe TVA et General Motors?