Transformer le métal en feuille et les êtres humains

Publié le 18/03/2021 à 10:40

Transformer le métal en feuille et les êtres humains

Publié le 18/03/2021 à 10:40

Si vous vous promenez à l’intérieur de l’usine et que vous y apercevez un gaillard de la production avec un T-shirt à l’effigie de l’entreprise où il est inscrit «Pour l’amour de nos clients». (Photo: courtoisie)

BLOGUE INVITÉ. On ne s’improvise pas experts du découpage, du pliage, de l’assemblage, de la soudure ou de la peinture du métal en feuille du jour au lendemain. Et pour avoir visité des usines où elles étaient pratiquées alors que j’œuvrais en tant que conseiller en réadaptation professionnelle, je sais que ces activités peuvent être propices à de sérieux accidents de travail, tant les risques sont significatifs.

Produits Métalliques Bussières (PMB), située à Saint-Henri près de Québec, est l’une de ces entreprises manufacturières. Fondée en 1991, dans l’expansion d’une autre entreprise en activité depuis 1978, PMB est la propriété de l’entrepreneur Steve Bussières. Jusqu’ici, rien de très particulier, me direz-vous. Toutefois, si vous vous promenez à l’intérieur de l’usine et que vous y apercevez un gaillard de la production avec un T-shirt à l’effigie de l’entreprise où il est inscrit «Pour l’amour de nos clients», je suis persuadé que vous serez intrigué de savoir ce qui s’y passe. C’est donc le rendez-vous auquel je vous convie aujourd’hui.

 

Un entrepreneur authentique d’abord envers lui-même

Ma première rencontre avec Steve Bussières remonte à octobre 2019, lors d’une entrevue à la radio où je me suis intéressé à l’homme, à son mode de gestion et à son entreprise. C’est en pensant à vous que je lui ai passé un autre coup de fil. Il m’a informé être en année sabbatique depuis septembre 2020. Il affirme avoir remis les clés de l’entreprise à ses employés, question d’honorer le management de confiance qui les unit.

Cette année lui permet également de «faire un bout de chemin pour mieux se positionner quant au rôle qu’il jouera à son retour», m’explique-t-il. C’est à la fois une démarche introspective en tant que leader d’entreprise et un gage de confiance envers ses employés qui vivent avec lui ce virage entrepreneurial entrepris chez PMB en 2017.

Dans sa quête de bonheur dans l’ensemble des sphères de sa vie, Steve n’hésite pas à nommer ses doutes ou ses propres besoins personnels à ceux qui le côtoient au quotidien. Comme beaucoup d’autres au cours de leur parcours entrepreneurial, Steve a aussi été cet entrepreneur assoiffé de performances d’entreprise.

Toutefois, il ne mesure jamais la valeur d’une entreprise à partir de la croissance du chiffre d’affaires, mais plutôt en fonction de la qualité et de la durabilité de relations humaines établies avec ses clients, ses employés et ses fournisseurs. Steve et son équipe ne poursuivent pas la croissance du chiffre d’affaires comme un objectif absolu de l’entreprise. Ils estiment plutôt que c’est une conséquence qui suit naturellement leur façon de vivre le management de confiance, ensemble, dans ce qu’ils appellent «le projet».

 

Ensemble pour cultiver et libérer le potentiel humain

Telle est la vision de PMB. Plutôt ambitieuse. Et remarquez bien l’angle «humanité» de cette vision. J’adore. Elle est aussi en cohérence avec le mode de gestion par la confiance préconisé entre les employés au sein même de l’organisation.

Sa mission se déploie par l’accompagnement des clients dans la réalisation de LEUR projet, et ce, par :

 

  • la créativité
  • l’authenticité
  • et par l’engagement des employés regroupés au sein des différentes fonctions de l’entreprise.

 

Qu’il s’agisse de la production, des ventes, des finances ou du développement organisationnel et des ressources humaines, un leader de fonction d’entreprise, qu’on préfère à des termes comme directeur ou directrice de département, collabore avec l’équipe de travailleurs dédiés à la livraison de services de ladite fonction.

La notion du «ensemble» vient ici rassembler les employés de l’entreprise entre eux. Nul besoin alors de hiérarchie traditionnelle au niveau de la gestion. Au contraire. Pour les employés de PMB, les valeurs de confiance, de courage, de bienveillance, d’accueil et d’engagement favorisent la solidité des relations et assurent une réalisation humaine du potentiel de chacun, tout en leur permettant d’être au service de l’entreprise et de ses collaborateurs externes.

 

Les responsabilités

Qu’il s’agisse de valeurs fondamentalement humaines ou d’un mode de gestion inspiré par la confiance tel que celui qu’on retrouve chez PMB, il n’en demeure pas moins que la vie entrepreneuriale apportera toujours son lot de surprises et de défis humains et corporatifs.

Chez PMB, ou encore chez toute autre entreprise bienveillante laissant une large place à la dignité humaine au travail, il sera toujours nécessaire que des leaders se lèvent, pour eux-mêmes d’abord, et pour leurs collègues de travail ensuite, afin de vivre une vie plus humaine et plus épanouie au travail. Ensemble, c’est possible.

C’est la décision que l’entrepreneur Steve Bussières a pris, en 2017, avec ses employés et ses collaborateurs, dans la continuité même de son chemin d’être humain-entrepreneur en quête de son propre bonheur, de celui de ses employés et de celui de son écosystème.

«Être soi-même, ne pas se sentir en prison et être libre dans notre organisation», voilà l’essence même du message inspirant de Steve Bussières.

 

Stéphane Slogar
Entrepreneur/ Blogueur invité

À propos de ce blogue

Dans ce blogue, Stéphane vous invite à la réflexion ainsi qu’à la découverte de modèles et de styles de management collaboratif où l’humain est placé au centre des préoccupations des leaders et des acteurs internes et externes de l’entreprise. Pour Stéphane, c’est possible de faire la différence pour tous et de réaliser, du même coup, d’importants profits financiers, humains et surtout, de société. Bonnes découvertes!

Stéphane Slogar

Sur le même sujet

Retrouver le plaisir de travailler

RHÉVEIL-MATIN. Voici la première étape pour que vos employés éprouvent du plaisir à accomplir même les tâches banales.

Loi 64: la marche est haute pour les PME

Démontrer une conformité minimale en matière de cybersécurité sera bientôt un prérequis pour faire des affaires.

Blogues similaires

Un automne virtuel ou présentiel pour les CA?

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi précipiter cette décision ou risquer une contamination?

Est-il temps d’injecter un peu de «supplément d’âme» à votre entreprise?

16/09/2021 | Joanne Desjardins

BLOGUE INVITÉ. La raison d’être des entreprises a longtemps été de maximiser les profits pour les actionnaires.

Recyclage du textile: un bilan à en déchirer sa chemise

BLOGUE INVITÉ. L'industrie consomme beaucoup d’eau, de produits chimiques, en plus d'émettre du CO2 et de polluer l'eau.