Régitex: une PME vectrice de transformation individuelle et collective

Publié le 04/03/2021 à 07:00

Régitex: une PME vectrice de transformation individuelle et collective

Publié le 04/03/2021 à 07:00

Voici pourquoi quiconque s’intéresse au management humain a déjà entendu le nom de Régitex. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Elle est située dans l’est de la province. Dans cette région où les entrepreneurs du Québec inc. viennent se ressourcer, se développer, se former et s’y challenger pour parfaire l’art d’entreprendre. Sise à St-Joseph-de-Beauce, à trente minutes de l’École d’entrepreneurship de Beauce, l’entreprise Régitex a vu le jour en 1998.

« Grandir ensemble et filer vers une vie responsable, tout en couleur », telle est sa vision. Et celle-ci est le fruit d’un processus de réflexion collectif effectué par l’ensemble des employés de l’entreprise.

Œuvrer dans l’industrie du textile en Amérique du Nord dans les années 2000 est un pari qui me semble plutôt audacieux. Fabriquer du fil sur mesure dont la qualité est la priorité numéro un m’apparaît être une mission d’entreprise pour gens convaincus et passionnés. La protection des individus, l'ameublement, les soins de santé avec ses bandages et ses pansements, l’habillement bien sûr, et les textiles industriels figurent notamment au chapitre des industries ayant recours à ses fils spécialisés haute performance.

Bien que cette hyper spécialisation de l’industrie du textile soit véritablement digne de mention, c’est une tout autre caractéristique de cette organisation qui a attiré mon attention : le management de son capital humain.

Quiconque s’intéresse, tout comme moi, au management humain, collaboratif et de type non hiérarchique conventionnel a déjà entendu le nom de Régitex. Cette entreprise a reçu plusieurs prix, distinctions et reconnaissance en matière de management des ressources humaines au cours des vingt dernières années. Vous le devinez sans doute, elle a attiré l’œil des médias québécois, canadiens et même internationaux.

 

Que se passe-t-il chez Régitex ?

S’intéresser à Régitex, c’est aussi s’intéresser à sa propriétaire, à son histoire, à ses valeurs et à ses façons de faire. Lisa Fecteau est propriétaire de l’entreprise depuis sa fondation en 1998. Elle a été présidente du Groupement des chefs d’entreprise du Québec, a reçu des prix en tant que femme d’affaires d’influence, et s’est distinguée mainte fois par son ardent désir de « redonner aux suivants ».

Au cours des dernières années, elle a également cofondé Toscane-accompagnement Canada, une organisation vouée à « l’accompagnement des transformations culturelle et organisationnelle au service de la croissance mutuelle des personnes et des organisations ». En mon sens, ce fait illustre par lui-même l’importance qu’accorde Lisa Fecteau à l’accompagnement humain en organisation.

Il y a deux ans, j’ai eu le privilège de l’interviewer à la radio. D’entrée de jeu, ce qu’on remarque, c’est cette humilité qui l’habite. Et c’est avec sa grande joie de vivre et son dynamisme contagieux que Lisa parle ouvertement et avec beaucoup de considération de ses employés, de leur talent et de leur dévouement à s’investir dans leur travail quotidien. Sans l’ombre d’un doute, elle mise au maximum sur le potentiel humain de ses employés pour réaliser la mission de son organisation. Et on le devine aisément, c’est par un accompagnement personnalisé qu’elle et ses leaders arrivent à susciter le meilleur de chacun et chacune de ses complices de réalisation de mission.

 

Responsable du rayonnement

Kathrine Mathieu est officiellement « responsable du rayonnement de l’entreprise et de ses personnes ». Avouons-le, il est plutôt rare de rencontrer une leader avec un rôle présenté de cette façon. Lorsque je lui demande de quoi il s’agit, celle-ci me répond, sourire en coin, qu’elle est « responsable de l’expérience Régitex ainsi que de prendre soin des gens ». Elle agit là où les besoins de l’organisation et des gens se font sentir. Et elle m’apparaît plutôt bien investie dans sa façon d’expliquer la chose. Fabuleux, n’est-ce pas ?

Outre Mme Mathieu, Régitex compte sur cinq autres leaders-accompagnateurs travaillant avec leurs collègues au sein des équipes internes de l’organisation. Ceux-ci n’ont aucun titre officiel de prestige ni aucun rôle relié à une quelconque structure hiérarchique, puisque celle-ci est inexistante! La communication, la bienveillance, la confiance, le respect, l’entraide et l’engagement sont donc de mise. Et, dans un tel contexte, il apparaît indispensable pour les leaders-accompagnateurs :

• de créer des lieux de partages sécuritaires

• de ralentir lorsque requis

• de prendre des temps d’arrêt pour réfléchir… pour aller plus vite ensuite!

• de travailler avec les talents et le potentiel de chaque membre de l’équipe

C’est grâce à son choix de s’investir en elle-même, via divers moyens en matière de développement personnel, que Kathrine Mathieu a su développer son écoute, son ressenti et ses aptitudes à offrir un accompagnement personnalisé de qualité à ses coéquipiers et coéquipières.

« J’ai appris à m’aimer et je considère qu’il est très important d’aimer ses gens puis de les honorer tel qu’ils sont », conclut-elle.

Lisa Fecteau, Kathrine Mathieu et toute l’équipe de Régitex démontre, hors de tout doute, qu’il est possible de grandir ensemble, de filer vers une vie responsable, tout en couleur… à tous les jours et au bénéfice de toute la société.

 

Stéphane Slogar

Entrepreneur/Blogueur invité

À propos de ce blogue

Dans ce blogue, Stéphane vous invite à la réflexion ainsi qu’à la découverte de modèles et de styles de management collaboratif où l’humain est placé au centre des préoccupations des leaders et des acteurs internes et externes de l’entreprise. Pour Stéphane, c’est possible de faire la différence pour tous et de réaliser, du même coup, d’importants profits financiers, humains et surtout, de société. Bonnes découvertes!

Stéphane Slogar

Sur le même sujet

Retrouver le plaisir de travailler

RHÉVEIL-MATIN. Voici la première étape pour que vos employés éprouvent du plaisir à accomplir même les tâches banales.

Loi 64: la marche est haute pour les PME

Démontrer une conformité minimale en matière de cybersécurité sera bientôt un prérequis pour faire des affaires.

Blogues similaires

Un automne virtuel ou présentiel pour les CA?

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi précipiter cette décision ou risquer une contamination?

Est-il temps d’injecter un peu de «supplément d’âme» à votre entreprise?

16/09/2021 | Joanne Desjardins

BLOGUE INVITÉ. La raison d’être des entreprises a longtemps été de maximiser les profits pour les actionnaires.

Recyclage du textile: un bilan à en déchirer sa chemise

BLOGUE INVITÉ. L'industrie consomme beaucoup d’eau, de produits chimiques, en plus d'émettre du CO2 et de polluer l'eau.