Investir dans les grands crus et les objets de collection


Édition du 20 Mars 2024

Investir dans les grands crus et les objets de collection


Édition du 20 Mars 2024

«­La raison principale d’investir dans le vin ou dans d’autres alcool est de pouvoir combiner un intérêt personnel et une possibilité réelle d’enrichissement.» (Photo:123RF)

EXPERT INVITÉ. Le vin et les objets de collection font partie d’une stratégie d’investissement alternative qui a gagné en popularité au fil des années. Ces actifs tangibles offrent aux investisseurs la possibilité de diversifier leur portefeuille et de réaliser des profits, en combinant un intérêt possible pour l’art et la rareté.

Explorons les avantages, les risques, les tendances actuelles et les conseils pour réussir dans ce domaine particulier et souvent illiquide (sans mauvais jeu de mots).

Le vin en tant qu’investissement est une démarche fascinante qui combine plaisir et potentiel de profit. Les collectionneurs et les investisseurs se tournent vers les grands crus pour diverses raisons, notamment la rareté, la qualité, la renommée des producteurs et la capacité du vin à vieillir et à s’améliorer avec le temps. Investir dans le vin peut se faire de différentes façons, notamment par l’achat de bouteilles individuelles, la constitution d’une cave personnelle ou par la participation à des fonds d’investissement consacrés au vin.

Cela dit, la raison principale d’investir dans le vin ou dans d’autres alcools, selon moi, est de pouvoir combiner un intérêt personnel et une possibilité réelle d’enrichissement. Ainsi, investir dans le vin est une aventure passionnante pour les amateurs. Vous pouvez déguster les bouteilles que vous achetez, en apprendre davantage sur les régions productrices et participer à des événements vinicoles, tout en construisant une catégorie d’actif qui sera non corrélée avec les actifs plus traditionnels. Le vin offre en effet une excellente occasion de diversification.

Il faut cependant comprendre qu’il existe également, comme pour tout investissement, des risques qu’il faut connaître:

- Complexité et connaissances nécessaires. Investir dans le vin nécessite une certaine expertise. Il faut comprendre les cépages, les régions viticoles, les millésimes et les tendances du marché pour faire des choix éclairés. Le manque de connaissances peut entraîner des erreurs coûteuses.

- Stockage et authenticité. Le stockage adéquat du vin est essentiel pour préserver sa qualité et sa valeur. Les investisseurs doivent également faire attention à l’authenticité des bouteilles, car le marché du vin est sujet à la contrefaçon.

- Illiquidité. Le marché du vin peut être relativement illi-quide. Vendre une collection de vin peut prendre du temps et entraîner des coûts élevés, notamment d’importantes commissions pour les courtiers en vin.

Il existe une façon intéressante de débuter dans le domaine:acheter deux caisses de bouteilles de vin à moyenne ou à longue période de vieillissement. À maturité, il sera possible de vendre l’une des caisses à profit. Vous pourrez profiter alors d’un vin supérieur pour consommation personnelle avec la caisse restante. La vente couvrira possiblement en partie ou totalement le coût d’achat initial.

Les objets de collection englobent un large éventail d’articles, notamment les oeuvres d’art, les montres de collection, les voitures anciennes, les timbres, les cartes sportives, et bien d’autres. Les investisseurs collectionnent ces objets en raison de leur rareté, de leur intérêt historique, de leur esthétique ou de leur signification culturelle. L’investissement dans les objets de collection peut aussi se faire à différentes échelles, de la collection personnelle à l’investissement dans des fonds spécialisés.

L’un des investissements de ce domaine le plus intéressant, à mon avis, est celui des montres-bracelets. Évidemment, depuis l’arrivée des cellulaires et des montres intelligentes, la montre-bracelet traditionnelle n’est plus aussi populaire. Le marché s’est transformé de façon surprenante et les marques de luxe offrent maintenant des produits destinés aux collectionneurs.

Contrairement au vin, pour lequel on peut commencer avec quelques centaines de dollars, le prix d’entrée est beaucoup plus élevé pour les marques de collection. Une certaine éducation est nécessaire.

Certaines marques de montres sont plus prisées que d’autres en matière d’investissement. Les marques bien établies telles que Rolex, Patek Philippe, Audemars Piguet et Omega sont souvent considérées comme des valeurs sûres.

Cependant, il existe également des marques de niche et des modèles rares qui peuvent offrir un bon potentiel de croissance. Il est essentiel d’acquérir des connaissances approfondies sur le sujet. Il est avantageux de comprendre les marques, les modèles, les mouvements horlogers, les complications possibles, les matériaux et l’histoire des montres.

L’état de la montre est essentiel. Les montres en excellent état, avec leur boîte et leurs papiers d’origine, ont tendance à avoir une valeur plus élevée. De plus, il est crucial de vérifier l’authenticité de la montre pour éviter les contrefaçons. Les grandes marques ont un service de revente de montres usagées, un service coûteux qui permet toutefois d’éviter les mauvaises surprises.

Ici aussi, comme pour le vin, une bonne conservation est essentielle pour que la valeur d’un objet de collection s’apprécie avec le temps. Il faut garder les montres dans un endroit sûr, loin de l’humidité et des fluctuations de température. Il est également recommandé de souscrire une assurance en cas de vol ou de dommages.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 24 mai

Mis à jour le 24/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet

24/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Héroux-Devtek, Banque TD et Alphabet? Voici des recommandations d’analystes.

OPINION Bourse: les gagnants et les perdants du 23 mai
Mis à jour le 23/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 22 mai
Mis à jour le 22/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai
Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nvidia et CAE: des titres qui vont dans des directions opposées

24/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Nvidia a su satisfaire ses admirateurs cette semaine, ce qui n'a pas été le cas pour CAE, raconte Luc Girard.

Quand la Bourse fait office de casino

24/05/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Comme le casino ou l’achat de billets de loterie, la Bourse sert régulièrement de plateforme spéculative.