Excuses: nous avons tous un superpouvoir

Publié le 06/05/2021 à 07:00

Excuses: nous avons tous un superpouvoir

Publié le 06/05/2021 à 07:00

Une femme discute avec un homme

Pour des relations saines et des rapports harmonieux, apprendre à présenter des excuses est crucial. (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Récemment, un député bloquiste a fait une capture d’écran du député d’Amos apparu dans son plus simple appareil en pleine séance de travaux d’un comité parlementaire. Un geste déplacé par lequel il a non seulement enfreint le règlement de la Chambre, mais porté atteinte et plongé dans l’embarras son collègue et ses proches.

Plus tard en semaine, il a présenté ses excuses.

Il s’agissait certainement de la chose à faire. Mais au-delà de la convention sociale, ce geste est une démonstration de respect et d’empathie envers l’autre. Alors que le monde entier est en pleine perturbation, nous avons tous besoin de plus de ces petits gestes bienveillants qui font toute la différence.

Cette situation m’a amenée une fois de plus à réfléchir et vient confirmer un constat important que j’ai fait dans ma carrière. En présence de conflits, d’incivilité, de harcèlement, de remarques désobligeantes ou de toute autre situation problématique, une petite phrase peut à elle seule avoir un impact de magnitude trop souvent sous-estimé : «je m’excuse».

Que ce soit en médiation, en enquête, en situation de conflit ou même dans le cadre d’un litige, obtenir des excuses est une demande que je rencontre dans la presque totalité de mes dossiers. Et je me dis souvent que si cette phrase si courte et si simple à prononcer était venue bien avant, le niveau d’émotivité aurait diminué, le processus de réparation serait déjà amorcé… et nous serions probablement ailleurs.

 

Double action

Comment vous êtes-vous senti la dernière fois que vous avez demandé pardon ?
Et la dernière fois qu’on vous a présenté des excuses ?
Avouez que l’effet est immense !

Les excuses ont un effet double. Elles disposent d’une action à la fois réparatrice et libératrice.

Si les excuses ne peuvent changer les actions passées, elles ont le pouvoir d’agir sur le futur. Il s’agit toujours d’un pas dans la bonne direction. S’excuser c’est exprimer du regret, reconnaître avoir blessé et souhaiter réparer la relation. Accepter des excuses, c’est mettre de côté colère et ressentiment. C’est aussi faire place à des sentiments positifs permettant de remettre la relation sur les rails. Dans tous les cas les excuses ont ce subtil effet combiné d’agir autant sur celui qui les reçoit que sur celui qui les présente.

 

Bonnes pour la santé !

Baisse de la pression artérielle. Diminution du rythme cardiaque. Réduction du stress. Amélioration du sommeil. Impacts positifs sur l’humeur. Nul besoin d’être médecin ou psychologue pour reconnaître que les excuses sont bonnes pour la santé physique et psychologique. Pensez à toutes les nuits de sommeil perdues et au tiraillement au ventre vécu tant qu’une situation non réglée vous hante. Selon la gravité de l’incident, certaines personnes n’arrivent pas à penser ni à passer à autre chose. Elles en font une quasi-obsession qui empoisonne leur quotidien (et parfois celui de leurs collègues et de leurs proches). Les excuses permettent de mettre fin à cette spirale négative afin de rétablir l’équilibre et l’harmonie, et ainsi retrouver la paix intérieure.

 

En toute sincérité

Présenter des excuses bien senties et sincères est cependant la règle de base. Une opération de relations publiques déguisée en excuses a bien peu de valeur et risque de faire plus de dommages que de bien. Peu importe la raison pour laquelle vous sentez le besoin de vous excuser, réfléchissez d’abord au message que vous voulez transmettre ; griffonnez quelques notes qui vous aideront à transmettre le bon message, à trouver les bons mots. L’improvisation n’est pas toujours la meilleure option.

Pour des relations saines et des rapports harmonieux, apprendre à présenter des excuses est crucial. Économies de temps, de ressources, d’énergie et d’argent en prime ! Sommeil et paix d’esprit en bonus.

Nous avons tous ce superpouvoir.

 

À propos de ce blogue

Inspiré de l’actualité ou encore pour partager meilleures pratiques et réflexions en la matière, le blogue Bienveillance au boulot traitera de sujets liés au climat et aux relations en milieu de travail. Je souhaite aborder le sujet sous l’angle de la prévention, de la stratégie d’entreprise, des ressources humaines ou des implications juridiques selon le contenu. J’envisage aussi une collaboration pour certains articles et répondre de temps en temps à la question d’un lecteur.

Geneviève Desmarais

Sur le même sujet

COVID-19: une PME offre 10 000$ à chaque employé vacciné

RHÉVEIL-MATIN. Cette prime à la vaccination et au recrutement est surtout une preuve de gratitude selon l'entreprise.

Il est temps de revoir vos techniques de recrutement

06/12/2021 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Il est temps d'ouvrir ses oeillères selon ce professeur de l'école de commerce Warthon.