Titres à surveiller: Genivar, Valener et Mega Brands

Publié le 12/02/2013 à 09:28, mis à jour le 12/02/2013 à 10:48

Titres à surveiller: Genivar, Valener et Mega Brands

Publié le 12/02/2013 à 09:28, mis à jour le 12/02/2013 à 10:48

Que faire avec les titres de Genivar, Valener et Mega Brands? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Genivar (GNV, 23,10$) : mauvaise nouvelle, mais attendue

Altacorp Capital renouvelle une recommandation « surperformance ».

La société a fait savoir que l’un de ses employés avait eu une conduite inappropriée et est maintenant suspendu pour une période indéterminée. L’enquête se poursuit pour savoir si d’autres gestes inappropriés ont été posés au sein de l’entreprise. L’affaire est reliée à la Commission Charbonneau où un témoignage a fait état d’une participation de la firme dans une opération de corruption à la Ville de Montréal.

Maxim Sytchev estime que les débuts de cette histoire remontent en fait au mois de novembre 2012, alors que la police avait perquisitionné les locaux de Genivar à Laval. Il précise que dans le contexte, il ne s’agit pas d’une nouvelle vraiment inattendue et qu’elle était déjà prise en compte par le marché.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L’analyste ne voit pas le développement comme tellement négatif d’un point de vue financier. Il note que la personne suspendue n’est pas liée à l’acquisition de WSP en Europe.

Monsieur Sytchev souligne en outre que les contrats à la Ville de Montréal ne représentent que 1% de ses revenus totaux. Ceux du Québec pesaient pour 8% avant l’acquisition de WSP et ne représentent plus que 3,5%.

L’anticipation de bénéfice 2012 est à 1,29$ par action, celle 2013 est à 1,71$.

Le dividende est à 1,50$ par action (6,5%).

La cible est à 25$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

La Bourse à un carrefour

Édition du 13 Octobre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Fidèle à sa réputation, le mois de septembre a produit un déclin pour tous les ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?