Vos diplômes ne m’impressionnent pas!

Publié le 11/04/2024 à 12:00

Vos diplômes ne m’impressionnent pas!

Publié le 11/04/2024 à 12:00

(Photo: Susan Weber pour Unsplash.com)

EXPERT INVITÉ. Dans les dernières années, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai passé une entrevue ou eu une discussion avec une personne qui semblait principalement se définir par ses réussites scolaires.

Par exemple, il y a quelques semaines, je rencontre un jeune entrepreneur en lancement et je lui demande de m’en dire plus sur lui. Rapidement, il me déroula l’entièreté de ses diplômes s’assurant de mettre l’accent sur le nom de l’université prestigieuse d’où il est diplômé. «Alors, moi c’est Simon (nom fictif), j’ai 23 ans et je viens de lancer ma start-up, j’ai étudié en marketing à HEC Montréal et je débute mon MBA en ce moment.»

En fait, j’ai souvent eu l’impression que plusieurs personnes pensent que le fait d’avoir des lettres après son nom (M. Sc, MBA, etc.) ou un morceau de papier citant les cours suivis signifie automatiquement qu’ils doivent être hautement compétents. Par expérience, je peux vous garantir que ce n’est pas toujours la vérité.  

Dans un monde où l’innovation et l’agilité sont primordiales, de mettre uniquement l’accent sur ses réussites scolaires n’est pas suffisant, le parcours de vie est hautement plus représentatif. Bien sûr l’éducation formelle a sa place et ses avantages, mais elle ne devrait pas être l’alpha et l’oméga dans l’évaluation du potentiel et des compétences d’un individu.

La valeur des diplômes dans les affaires

Il suffit que de regarder les offres d’emplois sur différentes plateformes pour constater à quel point le diplôme est important. Par exemple, dans certaines organisations, il est impossible de gravir les échelons sans avoir complété un MBA, ce qui est quand même surprenant. Non pas qu’il est surprenant de demander aux gens d’avoir développé leurs compétences en réflexion stratégique pour gravir les échelons, mais de demander à tous d’avoir la même formation académique n’égale-t-il pas aussi de se priver d’une certaine diversité? Avec les outils technologiques disponibles, l’avancée de l’intelligence artificielle et la panoplie de cours en ligne, de plus en plus de personnes hautement compétentes n’ont pas suivi le chemin classique des universités. C’est un peu mon cas (et celui de nombreux entrepreneurs): j’ai personnellement été refusé dans presque toutes les universités où j’ai aujourd’hui le privilège d’enseigner ou d’être invité comme conférencier. On m’a même dit que je ne ferais rien de bon dans la vie au secondaire!

De plus, les diplômes souvent perçus comme le chemin pour le succès professionnel sont désormais distribués en abondance. Cette inflation des titres académiques peut même conduire à une certaine remise en question de leur véritable valeur. Dans l’univers des affaires où les résultats concrets et l’innovation rapide sont rois, la capacité de penser hors des sentiers battus, de s’adapter et de résoudre des problèmes de manière créative est souvent bien plus précieuse que la connaissance académique pure.

En effet, j’ai été témoin à maintes reprises de situations où ceux qui brillaient par leurs diplômes se trouvaient dépassés par ceux qui avaient forgé leurs compétences à l’épreuve de la vie réelle. Cette observation m’a amené à réévaluer la manière dont j’appréhende le potentiel des individus.

En fait, pour moi, la plus grande valeur dans les diplômes réside dans un point important: la raison pour laquelle l’individu a décidé de poursuivre ses études. Si c’est une question de passion ou de curiosité, pour moi, les diplômes prennent effectivement toute leur valeur. Mais si je ressens que c’était uniquement pour ajouter un titre à la fin de leur nom ou se sentir valorisé par le nom de l’établissement, je deviens rapidement très méfiant!

L’importance des expériences de vie

Dans une entrevue, ce qui m’intéresse avant tout ce sont les expériences qui témoignent de qualités telles que la curiosité, l’adaptabilité et la résilience. Parler de lectures marquantes, de balados inspirants ou de voyages révélateurs peut en dire bien plus sur une personne que la simple liste de ses diplômes. La curiosité, par exemple, est un moteur essentiel de l’innovation. Même si certains poursuivent leurs études par curiosité et passion, j’ai rapidement découvert que pour une majorité, c’était plus une question de suivre le chemin habituel et de s’assurer d’augmenter leurs possibilités d’obtenir un bon emploi à la fin de leurs études.

Par exemple, les voyages permettent de comprendre et d’apprécier différentes cultures, perspectives et modes de pensée. Cette ouverture d’esprit est précieuse dans les affaires internationales en favorisant la communication interculturelle, la négociation et la création de partenariats solides. J’apprécie aussi personnellement les personnes ayant vécu certains moments difficiles dans leur vie. Cela permet de voir qu’ils ont développé leur résilience ainsi que leur capacité à gérer le stress et à trouver des solutions créatives aux problèmes, des compétences vitales dans toute entreprises aujourd’hui. Finalement, les compétences créatives acquises dans des domaines tels que les arts visuels, la musique ou l’écriture peuvent stimuler l’innovation, la pensée latérale et la capacité à trouver des solutions originales à des défis commerciaux.

Ainsi, dans votre quête de talents capables de propulser vos entreprises vers de nouveaux sommets vous devez être certain de ne pas négliger la richesse que représentent les expériences de vie. Elles cultivent des compétences et des perspectives uniques qui peuvent s’avérer bien plus précieuses que les qualifications traditionnelles.

Vers un équilibre

L’objectif de mon article d’aujourd’hui n’est vraiment pas de dévaloriser l’éducation formelle, mais plutôt de reconnaître que dans le dynamisme du monde des affaires, les qualités humaines et les expériences vécues ont une importance cruciale. En tant que leaders, nous devrions encourager un environnement où les diplômes sont considérés comme un des nombreux outils à notre disposition et non comme le seul critère de jugement. En tant que candidat, vous ne devriez pas vous définir uniquement par votre diplôme aussi par vos expériences de vies. Après tout, c’est en combinant divers talents et perspectives qu’il est possible de créer de réelles entreprises innovantes et résilientes.

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

PME et entrepreneuriat — Tous les mardis, mercredis et jeudis

Découvrez les innovations développées par les jeunes pousses et les PME d’ici, ainsi que les récits inspirants d’entrepreneurs.

À propos de ce blogue

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux sujets qui me touchent particulièrement. Depuis mon plus jeune âge, mon TDA/H m'a toujours donné l’impression d’être différent. Ce surplus d’énergie constant est devenu un véritable incubateur à idées. Je partagerai donc avec vous mes réflexions et des histoires inspirantes qui touchent l’innovation, mais aussi la santé mentale des entrepreneurs. Parfois provocant, je m’assurerai de vous sortir de votre zone de confort.

Dominic Gagnon

Blogues similaires

L'art d'être plus efficace

21/05/2024 | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»

Cinq secondes pour un destin

27/04/2022 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Même en temps de crise, on devrait toujours aller de l’avant en ne s’éloignant jamais de l’essentiel.

Noël aux couleurs de notre culture

21/12/2021 | Mélanie Paul

BLOGUE INVITÉ. Offrir un cadeau fait par des Autochtones est un bon moyen de tisser des liens avec les Premières Nations