Emplois au salaire minimum: plus de 55 ans et plus; moins de femmes qu'il y a 25 ans

Publié le 29/04/2024 à 11:40, mis à jour le 29/04/2024 à 15:11

Emplois au salaire minimum: plus de 55 ans et plus; moins de femmes qu'il y a 25 ans

Publié le 29/04/2024 à 11:40, mis à jour le 29/04/2024 à 15:11

Par La Presse Canadienne

Le salaire minimum au Québec passera de 15,25$ à 15,75$ ce mercredi 1er mai. (Photo: La Presse Canadienne)

Les travailleurs au salaire minimum sont plus souvent qu'avant des personnes de 55 ans et plus, et moins souvent qu'avant des femmes.

L'Institut de la statistique du Québec révèle ces données sur l'évolution du salaire minimum depuis 25 ans, lundi. La publication de cette étude survient alors que le salaire minimum au Québec passera de 15,25$ l'heure à 15,75$ ce mercredi 1er mai.

Ainsi, la part des travailleurs de 55 ans et plus qui occupaient un emploi au salaire minimum, en 2023, était de 16%, alors qu'elle était de 6% en 1998.

En entrevue, Luc Cloutier-Villeneuve, analyste en statistiques du travail à l'ISQ, explique ce phénomène par deux facteurs: le vieillissement général de la population et la plus grande participation des personnes de 55 ans et plus au marché du travail.

«Le groupe des 55 ans et plus a pris beaucoup d'importance au fil du temps — je parle du groupe à la fois au plan démographique, mais aussi sur le marché du travail. Il y a un vieillissement et il y a aussi une participation qui est plus grande chez les 55 ans et plus. Donc, ce groupe-là, en prenant plus d'espace sur le marché du travail, la possibilité qu'ils puissent occuper plus d'emplois au salaire minimum est avérée», a résumé Luc Cloutier-Villeneuve.

«On est un peu surpris, parce qu'on pourrait dire: normalement, ces gens-là ont plus d'expérience, donc travaillent au-delà du salaire minimum. Ici, il y a peut-être un phénomène, parce que le taux d'emploi des travailleuses de 55 ans et plus a augmenté. Donc, ça veut dire qu'il y a des personnes, au fil du temps, dans ce groupe d'âge-là, qui ont intégré le marché du travail. Et ce que ça traduit en 2023, c'est qu'il y en a une certaine part qui n'ont pas nécessairement une grande expérience, ou ont été longtemps sans travailler, et là, retournent sur le marché du travail. À ce moment-là, la porte d'entrée, c'est le salaire minimum», a-t-il résumé.

 

Les femmes

Autre tendance: en proportion, les femmes occupent un peu moins ces emplois au salaire minimum qu'il y a 25 ans. La proportion est passée de 60% à 55% de 1998 à 2023.

L'analyste à l'ISQ explique ce phénomène par le fait que les femmes ont une scolarité plus élevée qu'il y a 25 ans, notamment. Mais il reste qu'elles sont encore surreprésentées dans ce domaine, souligne-t-il.

«Les femmes ont pu rattraper; elles avaient un rattrapage à faire par rapport aux hommes et elles sont plus scolarisées, donc, évidemment, ça leur permet de s'extirper. Mais reste qu'elles demeurent encore surreprésentées, parce qu'elles représentent un peu moins de 50% de l'ensemble de l'emploi salarié», a relevé Luc Cloutier-Villeneuve.

 

Plus longtemps

Autre tendance relevée dans l'étude: les travailleurs restent plus longtemps qu'avant dans un emploi au salaire minimum.

Luc Cloutier-Villeneuve avance une explication possible: «les jeunes, en travaillant plus, ont peut-être occupé plus longuement des emplois au salaire minimum durant leurs études, alors qu'avant, c'était peut-être moins fréquent. Oui, il y avait une certaine proportion qui travaillait, mais d'autres préféraient se consacrer entièrement aux études.»

Aujourd'hui, «on peut penser qu'ils cumulent plus fréquemment et plus longuement études et travail», résume l'analyste de l'ISQ.

De façon générale, en 2023, il y avait au Québec 177 000 personnes qui travaillaient au salaire minimum, comparativement à 164 000 en 1998. En 2023, cela représente 4% de la main-d'oeuvre salariée.

Les emplois au salaire minimum se retrouvent souvent dans le commerce de détail et dans le secteur de l'hébergement et de la restauration.

Sur le même sujet

Claudia Sheinbaum devient la première femme à être élue présidente du Mexique

Elle est devenue la première femme à diriger le pays en 200 ans d'histoire.

Mesdames, prévoyez le futur maintenant

16/05/2024 | Charles Poulin

IL ÉTAIT UNE FOIS... VOS FINANCES. Plusieurs femmes seront seules pour prendre les décisions financières.

À la une

Le troisième lien Québec-Lévis de François Legault vu par trois experts

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a annoncé, jeudi dernier, qu’il relançait son projet de troisième lien autoroutier,

Réglementation des logiciels utilisant l’IA

EXPERT INVITÉ. Quelles seront les conséquences sur l’innovation?

Ottawa ne veut pas dire si les entreprises d'IA paieront des redevances aux médias

Pascale St-Onge affirme qu'il appartiendra au CRTC de déterminer si les entreprises d'IA reprennent les informations.