Bourse: des performances trompeuses pour le S&P 500

Publié le 04/08/2023 à 07:30

Bourse: des performances trompeuses pour le S&P 500

Publié le 04/08/2023 à 07:30

Un cellulaire qui affiche une cote boursière

La majorité de la performance du S&P 500 en première moitié d'année est attribuable à huit titres, selon François Rochon. (Photo: 123RF)

BALADO. Les investisseurs boursiers ne devraient pas porter leur attention sur la décote de la dette américaine annoncée par l'agence Fitch cette semaine, estime François Rochon, président et gestionnaire de portefeuille chez Giverny Capital.

Fitch a fait passer sa cote sur la dette américaine de AAA à AA+.

«En 2011, Standard & Poor's avait aussi décoté la dette américaine et ça aurait été une grave erreur pour les investisseurs boursiers de tout vendre à ce moment. Depuis 2011, la Bourse américaine a presque quadruplé de valeur», rappelle-t-il.

Revenant ensuite sur la première moitié de 2023 à la Bourse américaine, il souligne que le rendement de près de 17% du S&P 500 est trompeur, puisqu'il provient majoritairement des 10 plus importantes capitalisations de l'indice. «Les 490 autres ont enregistré en moyenne un rendement de 6% ou 7%», dit-il.

L'indice se négocie en ce moment à un ratio se situant entre 19 et 20 fois les bénéfices prévus cette année. Encore une fois, ce chiffre est trompeur, puisque les huit plus importantes capitalisations boursières de l'indice, soit Apple (AAPL, 191,17$US), Microsoft (MSFT, 326,66$US), Alphabet (GOOGL, 128,45$US), Amazon (AMZN, 128,91$US), Meta Platforms (313,19$US), Nvidia (NVDA, 445,15$US), Tesla (TSLA, 259,32$US) et Netflix (NFLX, 431,00$US) se négocient en moyenne à 31 fois les bénéfices.

«Pour le reste des entreprises de l'indice, le ratio cours bénéfice se situe entre 16 et 17 fois. La différence entre le Top 8 et le reste est énorme», dit-il.

Avec la crise bancaire qui s'est calmée, il juge des titres comme Bank of America (BAC, 31,41$US) et JP Morgan (JPM, 156,35$US) sont attrayants en ce moment, tout comme celui du détaillant de voitures usagées CarMax (KMX, 82,57$US).

 

* Giverny Capital est actionnaire de Bank of America et de CarMax.

À propos de ce blogue

Le blogue des Gestionnaires en action permet à des gestionnaires de portefeuille de commenter divers éléments de l'actualité boursière et financière qui retiennent l'attention.

Denis Lalonde
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Bienvenue au «takeoff», le prochain mot à la mode

18/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. Les banques centrales pourraient être obligées de devoir relever leurs taux...

Vous reprendrez bien un peu de vitamine D?

17/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. Le marché de la vitamine D est fortement caractérisé par la demande croissante de suppléments.

Blogues similaires

Encore trop tôt pour sauter dans l’arène

Édition du 14 Juin 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Les banques canadiennes pourraient rester sur le banc des pénalités quelque temps encore.

Nouveaux sommets des marchés: occasion d'investissement ou risque accru?

05/04/2024 | Richard Langevin

EXPERT INVITÉ. Quel investisseur n’a pas déjà rêvé de réintégrer le marché le 23 mars 2020 après le recul pandémique?

35 ans d'existence (4)

12/04/2024 | Philippe Leblanc

Le modèle «gagnant-gagnant-gagnant».