Les voyageurs handicapés recherchent une offre adaptée

Publié le 03/04/2010 à 00:00

Les voyageurs handicapés recherchent une offre adaptée

Publié le 03/04/2010 à 00:00

Ce n'est pas parce qu'on a de la difficulté à voir, à entendre ou à marcher qu'on ne veut plus voyager, visiter des musées ou assister à des festivals. Les touristes dont les capacités physiques restreintes (des malentendants aux malvoyants en passant par les handicapés physiques et les personnes âgées moins en forme - 900 000 personnes au Québec) sont une clientèle grandissante.

Elle représente déjà 15 % de la demande touristique au Québec selon Keroul, un organisme sans but lucratif qui fait la promotion du tourisme et de la culture accessibles.

" Les baby-boomers voudront continuer à voyager même lorsque leurs capacités physiques diminueront ", dit André Leclerc, pdg de l'organisme.

Les mesures que peut prendre l'industrie touristique sont multiples, dit Chantal Neault, du Réseau de veille en tourisme à l'UQAM. Elles vont des rampes d'accès aux systèmes d'aide à l'audition, en passant par l'audiodescription, les parcours tactiles ou les mallettes multisensorielles pour la visite de monuments.

Le Québec n'est pas en avance sur ce plan. " L'industrie ne perçoit pas encore le potentiel de ce marché ", dit André Leclerc, qui loue l'avant-gardisme de Vancouver. Seulement 4 % de l'hébergement est adapté aux besoins des handicapés, surtout dans les grandes chaînes hôtelières. Même chose dans le secteur de la restauration : hors des chaînes, point de salut.

Lors d'un récent passage à Québec, dans une chambre fraîchement rénovée du Hilton, M. Leclerc a dû faire enlever la porte de la salle de bain. Son fauteuil roulant ne pouvait pas y entrer. " Il y a encore beaucoup à faire ", constate-t-il.

martine.turenne@transcontinental.ca

À la une

Un atterrissage en douceur en vue, que fait-on?

Il y a 55 minutes | John Plassard

EXPERT INVITÉ. Le scénario d'un atterrissage en douceur de l'économie est théoriquement en place.

L’art d’être plus efficace

EXPERT INVITÉ. «J’ai décidé de ne plus subir la technologie et de l’utiliser, sous mes conditions.»

Bourse: le S&P/TSX stimulait par les valeurs des métaux de base

Mis à jour il y a 9 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street ouvre en ordre dispersé, respiration après un nouveau record.