Pourquoi le monde capote tant sur le FNB Bitcoin de BlackRock

Publié le 24/10/2023 à 11:29

Pourquoi le monde capote tant sur le FNB Bitcoin de BlackRock

Publié le 24/10/2023 à 11:29

Par François Remy

Tout cet engouement n'a-t-il pas été préalablement intégré au prix depuis que le BTC évolue au-dessus du seuil des 25 000$US franchi en février? (Photo: 123RF)

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les fonds négociés en bourse cryptographiques existent en l’état depuis plus de deux ans chez nous (Spot ETF Bitcoin) et des versions dérivées offraient une exposition au Bitcoin avec certains avantages techniques. Le FNB du géant financier BlackRock va-t-il vraiment tout bouleverser?

(Illustration: Camille Charbonneau)

Si le Bitcoin a sursauté ce lundi soir non loin des 35 000 dollars américains ($US) l'unité, un niveau que son cours n'avait plus côtoyé depuis mai 2022, il faudrait y voir la puissance symbolique d'un tout petit symbole boursier: $IBTC. En apparaissant dans la base de données de la Depository Trust&Clearing (une entreprise américaine qui assure la gestion du transfert de propriété et la livraison effective des titres financiers sur les marchés), ces quelques lettres illustrant le FNB Bitcoin de BlackRock ont envoyé un nouveau signal d'achat.

Un nouveau, car pas plus tard que la semaine passée, la nouvelle de dernière heure erronée, officialisant à tort que BlackRock avait reçu le veut vert pour lancer son FNB au comptant dans la cryptomonnaie, avait déjà propulsé de 10% le prix du BTC. Il convient de préciser que ces violentes montées du cours ne dépendent pas seulement d’une soudaine fièvre acheteuse chez les enthousiastes. Des mécanismes technofinanciers sont aussi à l’œuvre dans de telles circonstances.

Les courtiers en cryptos qui spéculaient à la baisse sur le bitcoin se retrouvent obligés de dénouer certaines positions et les plateformes d'échange où interviennent les parieurs négatifs doivent boucler leurs positions en raison des pertes trop élevées sur leurs marges. Ce qui ce lundi représentait quelque 200 millions de dollars américains (M$US) de liquidations rien que sur les bourses cryptos Binance, Huobi et OKX. 

 

Ce FNB Bitcoin tant fantasmé existe déjà au Canada

Plus pragmatiquement, on en vient à s’interroger sur nos vieilles coutumes de placement: qu’est-il donc advenu à l’adage séculaire stipulant qu’il valait mieux acheter la rumeur et vendre la nouvelle? Le bitcoin va-t-il durablement défier la gravité lorsque le FNB Bitcoin de BlackRock sera bel et bien approuvé? Tout cet engouement n'a-t-il pas été préalablement intégré au prix depuis que le BTC évolue au-dessus du seuil des 25 000$US franchi en février?

Tant d’hystérie autour d’un tel FNB Bitcoin peut certainement surprendre l’investisseur canadien. Le premier fonds négocié en bourse au monde disposant «physiquement» de bitcoins en portefeuille avait entamé ses transactions en février 2021 à la Bourse de Toronto. En un mois à peine, le Purpose Bitcoin ETF (BTCC) avait amassé un milliard de dollars américains (G$US) d'actifs sous gestion, faisant de lui l'un des FNB à la croissance des plus fulgurantes et démontrant l'appétit financier des investisseurs pour ce moyen facilité et sécurisé de s'exposer à la reine des cryptomonnaies.

Mais aux États-Unis, jusqu’à l’heure d’écrire ces lignes, le gendarme boursier n'a jamais faibli face aux demandes pressantes des investisseurs et a systématiquement refusé les démarches pour un tel véhicule financier. Tout au plus, la SEC a autorisé des FNB suivant les contrats à terme et autres produits dérivés calqués sur le bitcoin.

 

Une surexcitation pauvrement vénale?

Logiquement, si le plus grand gestionnaire d'actifs de la planète obtient son FNB au comptant sur Bitcoin, une réaction en cascade pourrait survenir. La SEC, l'autorité des marchés américaine, sera amenée à revoir sa position sur de nombreuses demandes du genre (Fidelity, Invesco, ARK, Valkyrie, WisdomTree, etc.).

Nombre d’analystes de marchés estiment que ce FNB Bitcoin signé BlackRock vient renforcer comme rarement cela avait été permis le récit narratif de l’étalon bitcoin, l'équivalent moderne et numérique de l'or, servant ainsi de refuge aux investisseurs en cas d'incertitude économique. Une conviction financière qui résonnait dernièrement dans l’intervention du PDG de BlackRock. Larry Fink a en effet assuré que la récente remontée des cryptomonnaies reflétait une «fuite vers la qualité» dans un contexte de défis mondiaux.

S’alimentant réciproquement, la surexcitation des investisseurs et le battage médiatique qui en découle confèrent dès lors plus de crédit aux estimations chiffrées de l'impact du FNB, à coups de dizaines de milliards. Des scénarios prévisionnistes ont comparé la demande potentielle pour ce type de FNB Bitcoin aux fonds liés au métal précieux qui pèsent environ 210G$US, contre sept fois moins pour les fonds existant sur le BTC. Partant du fait que les investisseurs ont besoin de moins d'unités numériques pour obtenir une exposition similaire, une demande supplémentaire pour un FNB Bitcoin a été valorisée à près de 30G$US (rapport de la société de courtage NYDIG).

Le point d’entrée d’autres fonds institutionnels

Aussi grande paraisse l’aubaine, son impact s’en trouve surestimé. Les investisseurs optimistes quant à l'évolution du bitcoin disposent déjà de nombreux moyens d'y investir, via les plateformes cryptos d'abord, mais aussi un nombre croissant d'intermédiaires plus traditionnels, banques y comprises. Plusieurs milliards de dollars se trouvent déjà investis dans des FNB reproduisant le comportement du BTC aux États-Unis ou même, répétons-le, dans des FNB Bitcoin au comptant réglementés dans d'autres pays. 

«Tout cela pour dire qu’un FNB Bitcoin au comptant pourrait être moins cher et plus efficace que les options existantes, mais pourrait finir par attirer les investisseurs vers d’autres produits plutôt que d’augmenter la demande globale», épinglait dernièrement le magazine Barron’s, citant le BITX, un fonds négocié en bourse qui s'appuie sur les contrats à terme avec effet de levier pour tenter d'offrir aux investisseurs une exposition doublant le mouvement quotidien du prix du bitcoin. 

C’est là que la proposition de valeur du FNB Bitcoin de BlackRock ferait toute la différence. La cryptomonnaie se trouve encore confrontée à une forte demande refoulée de la part des institutionnels. La validation opérée par le géant des actifs financiers pourrait vraisemblablement ouvrir le marché à des milliards de dollars d'argent institutionnel dont les gestionnaires n’attendaient que ce doublé gagnant, un acteur industriel reconnu et une bénédiction réglementaire.

 

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Techno – Tous les lundis

Retrouvez les conseils de nos experts en cybersécurité, des analyses sur les cryptomonnaies, et les dernières actualités sur les innovations technologiques.

Sur le même sujet

Devriez-vous rembourser votre hypothèque ou financer votre REER?

Mis à jour le 23/02/2024 | Morningstar

L'avantage psychologique de ne pas avoir de dettes peut l'emporter sur le financement de son REER.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 23 février
Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: records à Wall Street pour le Dow Jones et le S&P 500
Mis à jour le 22/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 22 février
Mis à jour le 22/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Possible victoire russe en Ukraine: de graves répercussions

23/02/2024 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs facteurs rendent difficiles pour l'Ukraine la reprise des territoires conquis par la Russie.

Bourse: le Dow Jones et le S&P 500 sur de nouveaux records

Mis à jour le 23/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en hausse de près de 100 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 23 février

Mis à jour le 23/02/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.