Microsoft s'allie à la société française de robots conversationnels Mistral AI

Publié le 26/02/2024 à 16:27, mis à jour le 26/02/2024 à 16:39

Microsoft s'allie à la société française de robots conversationnels Mistral AI

Publié le 26/02/2024 à 16:27, mis à jour le 26/02/2024 à 16:39

Par La Presse Canadienne

Microsoft a déclaré qu’il s’agissait d’un petit investissement dans la jeune pousse établie à Paris. (Photo: La Presse Canadienne)

Microsoft a annoncé lundi un partenariat d’intelligence artificielle avec la jeune pousse française Mistral AI qui pourrait réduire la dépendance du géant du logiciel à l’égard du créateur de ChatGPT, OpenAI, pour fournir la prochaine vague de robots conversationnels et d’autres produits d’IA générative.

Mistral AI est apparue il y a moins d’un an, mais est déjà ce que Microsoft a décrit lundi comme un «innovateur et pionnier» à l’avant-garde de la construction de systèmes d’IA plus efficaces et plus rentables.

Microsoft et Mistral n’ont pas divulgué les détails financiers de l’accord, même si Microsoft a déclaré qu’il s’agissait d’un petit investissement dans la jeune pousse établie à Paris. Cela suggère qu’il est bien inférieur à l’investissement de milliards de dollars de Microsoft dans OpenAI, une relation de plusieurs années qui a attiré l’attention des régulateurs du commerce aux États-Unis et en Europe.

Mistral a dévoilé lundi une version de test publique de son propre robot conversationnel, appelé Le Chat, qui a apparemment suscité un tel intérêt qu’un dirigeant de l’entreprise a déclaré qu’il était temporairement indisponible pendant une partie de la journée.

La société a également dévoilé son nouveau modèle de génération de texte, Mistral Large, qui, selon elle, se situe dans la même catégorie que des concurrents tels que GPT-4 d’OpenAI, Claude 2 d’Anthropic et Gemini Pro de Google et sera disponible sur la plateforme infonuagique Azure de Microsoft. Mistral a également annoncé précédemment qu’elle s’associe à d’autres grands fournisseurs de services infonuagiques, notamment Amazon et Google.

Mistral a fait sensation en attirant d’importants fonds d’investisseurs pour lui donner une valorisation de plusieurs milliards de dollars quelques mois seulement après sa création au printemps dernier. La société a été lancée par trois anciens chercheurs français de Google et Meta: le PDG Arthur Mensch, le scientifique en chef Guillaume Lample et le directeur de la technologie Timothée Lacroix.

L’entreprise a promeut une approche de solutions ouvertes pour développer l’IA qui implique de dévoiler publiquement les composants clés de certains systèmes d’IA, contrairement aux principales pratiques de sociétés comme OpenAI. Mais Mistral Large, le nouveau modèle phare, ne sera pas en code ouvert, selon le site internet de l’entreprise. Mistral n’a pas répondu aux demandes pour commenter la question lundi.

Lorsque l’Union européenne rédigeait l’automne dernier la version finale de sa loi sur l’intelligence artificielle, un ensemble complet de réglementations sur l’IA, Mistral s’est opposée aux efforts visant à imposer des restrictions sur les modèles de base qui alimentent les systèmes d’IA générative. M. Mensch a déclaré sur les réseaux sociaux que les propositions de l’UE en faveur d’un système à deux vitesses décourageraient les nouveaux arrivants innovants.

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.