Facebook met fin au financement de son partenariat avec des médias américains

Publié le 28/07/2022 à 18:13

Facebook met fin au financement de son partenariat avec des médias américains

Publié le 28/07/2022 à 18:13

Par La Presse Canadienne

Mercredi, Meta Platforms a affiché la première baisse de revenus de son histoire. (Photo: La Presse Canadienne)

Meta Platforms a annoncé qu’elle ne paierait plus les médias américains pour que leurs contenus apparaissent dans l’onglet Actualités de Facebook, parce qu’elle réaffecte ses ressources face au ralentissement économique et à l’évolution du comportement des utilisateurs.

La société de réseaux sociaux a expliqué jeudi que la plupart des gens «ne [venaient] pas sur Facebook pour les nouvelles, et en tant qu’entreprise, il n’est pas logique de trop investir dans des domaines qui ne correspondent pas aux préférences des utilisateurs».

Meta, alors appelé Facebook, a lancé les partenariats en 2019. La section «News Tab» de l’application mobile Facebook n’affiche aux États-Unis que les titres — et rien d’autre — du Wall Street Journal, du Washington Post, de BuzzFeed News, de Business Insider, de NBC, du USA Today et du Los Angeles Times, notamment. La société n’a pas précisé combien d’argent elle versait aux organes de presse, mais des rapports évaluaient ce montant à des millions de dollars pour de grands médias tels que le Wall Street Journal.

L’agence Associated Press n’a pas participé à l’initiative.

Au moment du lancement du programme, le chef de la direction de Facebook, Mark Zuckerberg, avait déclaré à l’AP qu’il voyait «une occasion d’établir de nouvelles relations financières stables à long terme avec les éditeurs».

Mais Meta, qui est établie à Menlo Park, en Californie, a indiqué jeudi dans un communiqué que «beaucoup de choses [avaient] changées depuis que nous avons signé des accords, il y a trois ans, pour tester l’apport de liens d’actualités supplémentaires vers Facebook News aux États-Unis».

Mercredi, Meta Platforms a affiché la première baisse de revenus de son histoire et prévoit également de faibles résultats pour le trimestre en cours.

Meta ne paie pas pour les contenus d’actualités qui sont publiés sur sa plateforme. Les accords sur le «News Tab», a expliqué jeudi la société, «permettaient de s’assurer que nous avions accès à davantage de leurs liens d’articles et que nous incluions toute une gamme de sujets dès le lancement».

La société a ajouté que l’initiative Facebook News se poursuivrait dans les autres pays où elle a lieu actuellement et que le changement aux États-Unis ne changerait pas les accords dans ces endroits — le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Australie.

Sur le même sujet

Meta démantèle un réseau de désinformation sur la guerre en Ukraine

27/09/2022 | AFP

Au total, la société dit avoir bloqué 1 633 comptes, 703 pages et un groupe sur Facebook ainsi que 29 comptes Instagram.

Les contentieux de l'UE avec les GAFAM

14/09/2022 | AFP

Voici un rappel des principales procédures engagées par Bruxelles contre les GAFAM.

À la une

Cryptos et TradFi, des liaisons dangereuses à surveiller

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les crypto-actifs se développent et ils se mêlent aux produits financiers classiques.

Les copropriétaires de Torstar acceptent un processus de médiation-arbitrage

Les deux parties devront déterminer qui reprendra l’entreprise.

Intraprenez!

BLOGUE INVITÉ. 33% des jeunes professionnels envisageraient de se lancer en affaires si leur employeur l'autorisait.