Le marketing traditionnel est-il en train de mourir?

Publié le 18/04/2024 à 13:00

Le marketing traditionnel est-il en train de mourir?

Publié le 18/04/2024 à 13:00

Par Élisabeth Abbatiello

«Les médias qui survivront seront donc ceux capables de s’adapter à cet environnement médiatique dynamique.» (Photo: Josh Withers pour Unsplash)

EXPERTE INVITÉE. L’univers des médias est en grand changement. Que ce soit dans les journaux, la télévision ou encore la radio, la quasi-totalité des environnements dans lesquels les entreprises investissaient leur budget marketing, est en train de se réinventer (ou de mourir). Pourquoi? La réponse facile est de dire que c’est à cause du numérique. La réponse que les moins de 40 ans diront: c’est à cause des réseaux sociaux.

 

Comment les réseaux sociaux influencent-ils le marketing traditionnel?

Il n’y a pas si longtemps, la quasi-totalité des foyers québécois avait le câble à la maison. On se divertissait devant la télévision en regardant des programmes d’ici ou d’ailleurs. Il n’y a pas si longtemps, les gens recevaient leur journal à la maison pour s’informer des derniers événements d’ici et d’ailleurs. Il n’y a pas si longtemps, dès que nous embarquions dans la voiture, nous synthétisions notre station préférée pour profiter de la compagnie des animateurs ou pour écouter nos chansons «préférées» (ou du moins le poste qui offrait le genre musical le plus proche du nôtre).

Sur les réseaux sociaux, on crée du divertissement en partageant un fait intéressant et en créant une émotion chez nos abonnés.

La nouvelle génération n’a aucune idée de qui est cette star de la télé québécoise âgée de 55 ans. Mais elle a ses stars bien à elle. Les générations plus âgées les appellent des influenceurs, avec un léger jugement. Pourtant, ces influenceurs, ce sont ceux qui captent leur attention, chaque jour, sur leur propre programme: leur compte personnel. Ils créent à eux seuls des millions de vues chaque mois, sans équipe de tournage ni recherchistes!

La nouvelle génération passe moins de temps à consulter les médias traditionnels, dans leur format original. Les journaux, les radios et les diffuseurs télé qui s’adaptent s’en sortent tout de même. Les entreprises suivent la tendance et investissent leur budget marketing là où elles peuvent atteindre une génération plus jeune.

 

Le marketing traditionnel est-il en train de mourir?

Non. Les médias ont un public vieillissant, mais toujours très bien implanté. Cependant, le temps moyen consacré aux divertissements chaque semaine est à peu près le même qu’il y a 10 ans. Et la nouvelle génération passe désormais ce temps sur les réseaux sociaux, plutôt que sur les médias traditionnels.

Les médias qui survivront seront donc ceux capables de s’adapter à cet environnement médiatique dynamique.

 

Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Marketing RH: «votre équipe est votre meilleur atout»

EXPERTE INVITÉE. Le marketing est-il du marketing RH?

L'EDI en entreprise: au-delà de la polarisation

COURRIER DES LECTEURS. Comment en faire une pratique plus applicable et adaptée à nos milieux d'affaires?

À la une

Comment générer des revenus passifs avec ses cryptos

Il y a 34 minutes | François Remy

La méthode de l’«airdrop» peut constituer un placement initiatique et lucratif.

Le troisième lien Québec-Lévis de François Legault vu par trois experts

Le premier ministre François Legault a annoncé, jeudi dernier, qu’il relançait son projet de troisième lien autoroutier.

Réglementation des logiciels utilisant l’IA

EXPERT INVITÉ. Quelles seront les conséquences sur l’innovation?