Les trous dans les CV causés par la pandémie nuisent aux employés

Publié le 24/03/2023 à 07:30

Les trous dans les CV causés par la pandémie nuisent aux employés

Publié le 24/03/2023 à 07:30

Par Catherine Charron

Ils pourraient être boudés s'ils appliquent sur des postes «de qualité et bien payés [qui] reçoivent encore un important volume de candidature», selon une chercheure de l'Université d'Ottawa. (Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l’on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Pénurie ou pas, il semble que les recruteurs voient d’un mauvais œil les candidats qui ont perdu leur emploi au gré des vagues de mises à pied ou de fermeture de l’économie des trois dernières années.

C’est ce que révèle étude menée par la professeure adjointe à l’Écore supérieure d’affaires publiques et internationales de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa, Regina Bateson, dont les résultats ont été diffusés le 16 mars 2023.

Dans celle-ci, 974 adultes américains, dont certains avaient de l’expérience en recrutement et en gestion, ont eu à analyser et évaluer le profil de chercheurs d’emplois fictifs.

«Malgré un profil semblable, les personnes qui ont eu une interruption professionnelle pendant la pandémie étaient perçues plus négativement que les autres, explique la chercheuse dans un communiqué. La perception était la même, peu importe le cas de figure.»

Ainsi, que ce soit pour aider un enfant à réussir ses cours à distance ou parce que son secteur d’activité était complètement à l’arrêt, le stigma d'un «trou pandémique» dans un CV reste le même.

En plus d’être moins considérées comme «professionnelles, qualifiées, travaillantes, motivées ou dévouées» - surtout si elles ont eu plusieurs arrêts de travail - ces personnes étaient plus souvent boudées au profit d’un autre candidat qui était demeuré à l’emploi tout au long de la pandémie.

 

Marqués au fer rouge

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’une étude démontre que de passer une longue période sans travailler mine les chances de trouver son futur poste, souligne Regina Bateson dans son rapport, car ça laisse une cicatrice de la mise à pied, phénomène appelé en anglais l’unemployment scarring.

«La poussière est peut-être en train de retomber, mais pour les personnes qui ont maintenant des trous dans leur CV, les effets sociaux et économiques de la pandémie pourraient se faire sentir pendant des années», prévient Regina Bateson.

Elle précise «que l’étude mesure la perception d’une candidature, et non les effets réels sur le marché du travail». D’autres ont d’ailleurs démontré que les mises à pied causées par la pandémie ne nuisent pas à la réembauche.

 

Frein à la progression de la carrière

Cette perception peut toutefois freiner les travailleurs dans leur recherche d’emploi, estime la chercheuse. «Si les personnes dont le CV présente des trous pandémiques sont mal perçues par leurs pairs, elles risquent de passer à côté d'interactions informelles et de recommandations susceptibles de déboucher sur de nouvelles opportunités», écrit-elle.

La pénurie de main-d’œuvre pourrait donner l’impression que ces travailleurs seront en mesure de trouver chaussure à leur pied sans souci. Le hic, souligne la chercheuse, c’est que les postes «de qualité et bien payés reçoivent encore un important volume de candidature. [...] Les personnes qui étaient sans emploi pendant la pandémie peuvent être exclues de ces opportunités, perdant ainsi de meilleurs salaires, avantages et conditions de travail», ajoute Regina Bateson.

C’est d’autant plus inquiétant que les femmes et les personnes issues de la diversité ont principalement arrêté de travailler pendant la pandémie, rappelle-t-elle, ce qui pourrait nuire à la progression de leur carrière sur le long terme.

 

 

 

Pour ne plus rater ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!



À la une

L'art de composer avec la météo sur les terrains de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Les clubs de golf doivent ajuster leur mode d'opération et leurs stratégies marketing.

Cinq suggestions pour «pimper» votre tournoi de golf

20/03/2024 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Voici cinq entreprises qui ont ce qu'il faut pour surprendre vos participants.

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

13/04/2024 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.