La «fintech» verticale est en pleine ascension

Publié le 26/09/2023 à 11:59

La «fintech» verticale est en pleine ascension

Publié le 26/09/2023 à 11:59

Par Matthieu Hains

Le premier panel de la dixième édition du Forum Fintech Canada à Montréal (Photo: Matthieu Hains)

La fintech verticale est en pleine ascension
Les fintechs verticales connaissent un véritable essor et nous n’avons pas fini d’en entendre parler. Ce sont d’ailleurs des discussions à propos de ces produits financiers qui ont ouvert la dixième édition du Forum Fintech Canada qui se tient ce mardi à Montréal.
En se consacrant à une niche spécifique, les fintechs verticalisées sont une évolution du modèle B2B vers une offre sectorielle qui permet d’inclure les marques, les producteurs, les distributeurs et les commerçants de détails.
« Offrir une solution verticalisée permet à une seule entreprise de fournir un logiciel qui s’intègre directement dans le flux de production des différents acteurs et permet également d’y intégrer des solutions financières uniques », a souligné Jordan Huck, directeur général pour Notch.
Notch est un exemple de fintech verticalisé qui œuvre dans le domaine de la distribution de produits alimentaires. Son offre permet d’intégrer les comptes à recevoir et les comptes payables entre les restaurants et les distributeurs de produits.
Cet accès à toute la chaîne dans un marché permet également de créer des occasions d’offrir des solutions financières à leurs clients à l’intérieur de la même plateforme, que ce soit des prêts ou de l’assurance.
Cette nouvelle manière de faire permet aux entreprises de fintechs d’avoir également accès aux données de ventes et de distribution en temps réel. Cela leur permet d’observer les tendances du marché et d’en faire profiter leurs clients de manière plus rapide.
« Certaines des plus vieilles fintechs sont maintenant bien établies et ont atteint une bonne taille, je m’attends à voir une nouvelle disruption du domaine par de nouveaux joueurs », estime Kathryn Petralia, présidente de Keep Financial.
Steph Choo, associée chez Portage, a abondé dans ce sens. Pour lui, les solutions de paiements sont le secteur le plus mature des fintechs. Les autres services financiers, emprunts, assurances par exemple sont encore « naissants ». Il estime que les « évolutions dans le domaine de l’intelligence artificielle vont permettre la création de logiciels en utilisant moins de ressources et la résolution des problèmes dans certains secteurs plus petits ou très nichés ».

Les fintechs verticales connaissent un véritable essor et nous n’avons pas fini d’en entendre parler. Ce sont d’ailleurs des discussions à propos de ces produits financiers qui ont ouvert la dixième édition du Forum Fintech Canada, qui se tient ce mardi à Montréal.

En se consacrant à une niche spécifique, les fintechs verticalisées sont une évolution du modèle B2B vers une offre sectorielle qui permet d’inclure les marques, les producteurs, les distributeurs et les commerçants de détails.

« Offrir une solution verticalisée permet à une seule entreprise de fournir un logiciel qui s’intègre directement dans le flux de production des différents acteurs et permet également d’y intégrer des solutions financières uniques », a souligné Jordan Huck, directeur général pour Notch.

Notch est un exemple de fintech verticalisé qui œuvre dans le domaine de la distribution de produits alimentaires. Son offre permet d’intégrer les comptes à recevoir et les comptes payables entre les restaurants et les distributeurs de produits.

Cet accès à toute la chaîne dans un marché permet également de créer des occasions d’offrir des solutions financières à leurs clients à l’intérieur de la même plateforme, que ce soit des prêts ou de l’assurance.

Cette nouvelle manière de faire permet aux entreprises de fintechs d’avoir également accès aux données de ventes et de distribution en temps réel. Cela leur permet d’observer les tendances du marché et d’en faire profiter leurs clients de manière plus rapide.

« Certaines des plus vieilles fintechs sont maintenant bien établies et ont atteint une bonne taille, je m’attends à voir une nouvelle disruption du domaine par de nouveaux joueurs », estime Kathryn Petralia, présidente de Keep Financial.

Steph Choo, associée chez Portage, a abondé dans ce sens. Pour lui, les solutions de paiements sont le secteur le plus mature des fintechs. Les autres services financiers, emprunts, assurances par exemple sont encore « naissants ». Il estime que les « évolutions dans le domaine de l’intelligence artificielle vont permettre la création de logiciels en utilisant moins de ressources et la résolution des problèmes dans certains secteurs plus petits ou très nichés ».

 

 

Sur le même sujet

L’AMF dit qu’Apple a accepté de payer une sanction de 175 000$

L’AMF a indiqué qu’Apple s’était engagée à ce que le régime AppleCare+ soit offert par un assureur autorisé au Québec.

Partenariat pour amener l'informatique quantique en finance

11/06/2024 | Emmanuel Martinez

PINQ² a conclu un partenariat pour favoriser l’adoption de l’informatique quantique par l’industrie financière.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

Il y a 47 minutes | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour à 17:19 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.