Northvolt: «le projet est largement appuyé», dit Benoit Charette

Publié le 17/04/2024 à 13:08, mis à jour le 23/04/2024 à 09:45

Northvolt: «le projet est largement appuyé», dit Benoit Charette

Publié le 17/04/2024 à 13:08, mis à jour le 23/04/2024 à 09:45

Par La Presse Canadienne

Le ministre de l'Environnement, Benoit Charette, estime qu'il n'y a pas de problème d'acceptabilité sociale concernent le projet d'usine de batteries de Northvolt. Photo prise le 12 mars 2024. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — Il n’y a pas de problème d’acceptabilité sociale concernant le projet d’usine de batteries Northvolt, selon le ministre de l’Environnement, Benoit Charette.

En commission parlementaire mercredi matin, tous les députés de l’opposition ont questionné le ministre sur ce projet controversé promu par le gouvernement caquiste qui fait la manchette depuis des mois.

Ils se sont souvent butés à un mur, le mutisme du ministre, qui refusait de répondre à bien des questions parce que le dossier est devant les tribunaux.

«On a un problème d’acceptabilité sociale», a plaidé la députée Alejandra Zaga Mendez, de Québec solidaire (QS), pour réclamer la tenue de consultations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), afin de répondre à toutes les questions des citoyens.

«Le projet est largement appuyé, je ne pense pas qu’il y a un problème d’acceptabilité sociale», a répondu M. Charette, en évoquant des sondages. Il a laissé entendre qu’on a donné beaucoup de tribunes et d’espace aux opposants.

«Il y a des gens qui se questionnent, qui peuvent être inquiets, c’est très légitime dans une démocratie, mais il y a peut-être une voix prépondérante qui a été donnée à ces gens-là par rapport à la réalité.»

Estimé à 7 milliards de dollars (G$), le projet d’usine de Northvolt est considéré comme étant le plus important investissement privé de l’histoire du Québec. L’entreprise recevra 2,7G$ de fonds publics pour construire son usine.

Son implantation est prévue sur un immense terrain de 172 hectares à cheval entre McMasterville et Saint-Basile-le-Grand, en Montérégie.

On y fabriquera des cellules de batteries, des matériaux de cathodes, et on y fera du recyclage.

Une saga judiciaire est en cours pour bloquer le projet. La Cour supérieure avait refusé d’accorder une injonction au Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et des trois citoyennes qui visait Northvolt.

Ils faisaient notamment valoir que le ministère de l’Environnement avait autorisé Northvolt à débuter les travaux sur le terrain sans connaître précisément l’impact sur la biodiversité, et sans que Northvolt présente un plan de compensation détaillé.

En avril, le CQDE et les trois citoyennes sont revenus à la charge devant la Cour supérieure.

Cette fois, ils contestent une modification réglementaire qui a permis l’autorisation du projet Northvolt sans la tenue d’un BAPE.

Le Règlement relatif à l’évaluation et l’examen des impacts sur l’environnement de certains projets a été modifié de façon à éviter une évaluation du BAPE aux usines de batteries qui produisent 60 000 tonnes métriques ou moins.

Or la capacité de production de l’usine serait de 56 000 tonnes métriques.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Ce ne sera pas un long fleuve tranquille

Édition du 08 Mai 2024 | François Normand

De l’Allemagne à la ­Chine, les usines de batteries se multiplient. La tâche s’annonce donc difficile.

Vandalisme au site de Northvolt: des «barbares» qu'il faut «chasser», dit Fitzgibbon

«Quand on joue avec la sécurité des gens, ce sont des barbares et il faut les chasser» a dit Pierre Fitzgibbon.

À la une

L’évolution technologique des éoliennes

Mis à jour il y a 14 minutes | Initiative de journalisme local

Les éoliennes d’aujourd’hui sont beaucoup plus efficaces que les premières installées au Québec.

À surveiller: Apple, Microsoft et Gildan

10:22 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Apple, Microsoft et Gildan? Voici quelques recommandations d’analystes.

Huit autres organisations adhèrent au code volontaire d'Ottawa en matière d'IA

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

Ces organisations comprennent le fabricant d'ordinateurs Lenovo et la société de cartes de crédit Mastercard.