Il faut bâtir 1,3M de logements d'ici 2030, selon le DPB

Publié le 11/04/2024 à 13:51

Il faut bâtir 1,3M de logements d'ici 2030, selon le DPB

Publié le 11/04/2024 à 13:51

Par La Presse Canadienne

La SCHL estime de son côté que le Canada devrait construire 3,5 millions de logements supplémentaires d’ici 2030. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Le directeur parlementaire du budget estime que le Canada devrait construire 1,3 million de logements supplémentaires d’ici 2030 pour répondre à la demande.

Le rapport évalue combien de logements supplémentaires devraient être construits pour ramener le taux d’inoccupation du Canada à la «moyenne historique» de 6,9% mesurée sur vingt ans, entre 2000 et 2019.

Le rapport d’Yves Giroux rend également compte du nombre de ménages supplémentaires qui se formeraient si suffisamment de logements étaient disponibles.

En se basant sur ces perspectives de référence, le directeur parlementaire du budget estime que le Canada aurait besoin de construire 181 000 logements de plus par année qu’il ne le fait actuellement.

Le rapport du directeur parlementaire du budget (DPB) ne prend pas en compte les récentes initiatives fédérales visant à augmenter l’offre de logements ni le nouveau plafond imposé par Ottawa sur les résidents temporaires.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) estimait de son côté en septembre dernier que le Canada devrait construire 3,5 millions de logements supplémentaires d’ici 2030 pour rétablir l’abordabilité aux niveaux «très favorables» de 2003-2004.

M. Giroux précise que son estimation de 1,3 million de logements supplémentaires d’ici 2030 est bien inférieure à cette estimation de 3,5 millions de la SCHL parce que le DPB cherchait uniquement à combler l’écart entre l’offre et la demande, sans tenir compte de l’abordabilité.

Avant même le dépôt du budget fédéral, le 16 avril prochain, le gouvernement libéral égrène depuis plus d’une semaine une série d’annonces en matière d’habitation, visant surtout à accroître l’offre de logements. Les mesures proposées comprennent des milliards de dollars de prêts à faible coût pour stimuler davantage la construction de logements locatifs, ainsi que du financement pour les infrastructures destiné aux provinces et aux municipalités.

Le gouvernement de Justin Trudeau tente par ailleurs de regagner la faveur des jeunes électeurs, de plus en plus pessimistes quant à leurs perspectives d’accession à la propriété et confrontés à des loyers qui montent en flèche.

Nojoud Al Mallees, La Presse Canadienne

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Logement: la ministre Duranceau veut un moratoire de trois ans sur les évictions

Mis à jour le 22/05/2024 | La Presse Canadienne

Un propriétaire pourra encore reprendre son logement pour un proche.

La course aux locataires se poursuit

Édition du 22 Mai 2024 | Charles Poulin

IMMOBILIER COMMERCIAL. Le retour lent des travailleurs dans les bureaux pèse sur les taux d’inoccupation.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.