Airbnb interdira les caméras de sécurité dans les aires communes

Publié le 11/03/2024 à 18:15

Airbnb interdira les caméras de sécurité dans les aires communes

Publié le 11/03/2024 à 18:15

Par La Presse Canadienne

Dans ses résultats financiers du quatrième trimestre, Airbnb a déclaré le mois dernier que ses réservations et ses revenus avaient augmenté. (Photo: La Presse Canadienne)

New York — Airbnb a annoncé lundi qu’il interdirait l’utilisation de caméras de sécurité dans les aires communes des logements offerts, d’ici la fin du mois prochain, partout dans le monde.

La plateforme de location à court terme basée à San Francisco a indiqué qu’elle cherchait à «simplifier» sa politique entourant les caméras de sécurité, tout en donnant la priorité à la protection de la vie privée des clients.

Juniper Downs, responsable de la politique communautaire et des partenariats d’Airbnb, a précisé dans un communiqué que le changement avait été apporté en consultation avec des voyageurs, des hôtes et des experts en matière de protection de la vie privée.

Airbnb avait autorisé l’utilisation de caméras de sécurité dans les aires communes intérieures, à condition que l’emplacement de ces caméras soit divulgué par les hôtes dans leur annonce de logement.

En vertu de la nouvelle politique, les hôtes seront toujours autorisés à utiliser des caméras fixées sur la porte extérieure ou des moniteurs de décibels. Ces appareils ne sont autorisés que dans les espaces communs, à condition que leur emplacement et leur présence soient clairement divulgués aux clients.

Airbnb s’attend à ce que la mise à jour de sa politique ait un impact sur un petit nombre d’hôtes, car la majorité de ses annonces ne déclarent pas de caméras de sécurité intérieures.

Le changement de politique entrera en vigueur le 30 avril.

Dans ses résultats financiers du quatrième trimestre, Airbnb a déclaré le mois dernier que ses réservations et ses revenus avaient augmenté, et la société a déclaré que la demande de logement à court terme demeurait forte.

Gaetane Lewis, The Associated Press

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

Inspecter les terrasses ou les HLM?

12/06/2024 | Jean Sasseville

EXPERT INVITÉ. On doit s’assurer de la sécurité de tout le monde, mais pas n’importe comment.

Cibler un délai de permis de 120 jours ne changera rien

05/06/2024 | Jean Sasseville

EXPERT INVITÉ. Espérons que Montréal a atteint le fond du baril et que la situation s’améliorera.

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.