La Chambre des communes demande une révision des cibles d’immigration et un sommet

Publié le 12/02/2024 à 16:06

La Chambre des communes demande une révision des cibles d’immigration et un sommet

Publié le 12/02/2024 à 16:06

Par La Presse Canadienne

Le texte appelle à ce que le gouvernement dépose, dans les 100 jours, «un plan de révision des cibles fédérales d’immigration dès 2024 en fonction de la capacité d’accueil du Québec, des provinces et des territoires». (Photo: La Presse Canadienne)

Une majorité d’élus fédéraux ont adopté lundi une motion réclamant la révision des cibles fédérales d’immigration dès cette année et la tenue d’une rencontre entre premiers ministres sur la question.

Les conservateurs et les néo−démocrates se sont ralliés à l’initiative bloquiste. 

Le texte appelle à ce que le gouvernement dépose, dans les 100 jours, «un plan de révision des cibles fédérales d’immigration dès 2024 en fonction de la capacité d’accueil du Québec, des provinces et des territoires».

La motion vise aussi à en rappeler une autre qui avait été adoptée − unanimement celle−ci, donc avec le soutien des libéraux. Le libellé précédent demandait à ce qu’Ottawa consulte le Québec et les autres provinces avant de fixer ses objectifs pancanadiens et que le «gouvernement (revoie) ses cibles d’immigration dès 2024» en fonction de telles consultations.

Cette mouture avait été adoptée le 1er novembre, jour même où le ministre de fédéral de l’Immigration, Marc Miller, annonçait qu’il maintenait la cible de 485 000 nouveaux résidents permanents en 2024.

Il avait fait savoir que la cible de 500 000 nouveaux résidents permanents en 2025 demeurait aussi, mais qu’un gel entrerait ensuite en vigueur, en 2026.

La vis−à−vis québécoise de M. Miller, Christine Fréchette, avait affirmé que la province n’avait pas été adéquatement consultée par Ottawa.

M. Miller avait pour sa part soutenu avoir parlé avec Mme Fréchette, bien qu’il avait aussi souligné que les discussions se passaient aussi «régulièrement» au niveau de «la haute fonction publique».

Émilie Bergeron, La Presse Canadienne

 

 

Sur le même sujet

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.