L’inflation et l’incertitude vont freiner les dépenses des Fêtes

Publié le 17/10/2023 à 13:47

L’inflation et l’incertitude vont freiner les dépenses des Fêtes

Publié le 17/10/2023 à 13:47

Par Charles Poulin

Le sondage de Deloitte révèle une diminution des intentions d'achats pour les cadeaux (-18%), les cartes-cadeaux (-14%) et les dons de bienfaisance (-40%). (Photo: 123RF)

L’inflation et l’incertitude économique vont freiner les dépenses des Fêtes, estime Deloitte, qui prévoit une baisse de 11% des achats en cette période cruciale pour les entreprises.

La cinquième édition du Sondage annuel Deloitte sur le magasinage des Fêtes, mené auprès de plus de 1 000 consommateurs de partout au Canada, de diverses tranches d’âge et de différentes situations financières, révèle que les deux tiers des répondants (67%) sont préoccupés par la possibilité d’une récession, 55% par l’augmentation de leur loyer ou de leur hypothèque et 33% par l’argent qui devrait être dépensé en cadeaux.

«Bien que les pressions inflationnistes soient récemment restées stables, la période de ralentissement de la croissance économique qui s’annonce devrait générer suffisamment de pression à la baisse pour que la Banque du Canada maintienne le statu quo, explique l’économiste en chef chez Deloitte, Dawn Desjardins. Même si cela ne soulagera pas les consommateurs pendant le temps des Fêtes, la perspective d’une réduction des taux d’intérêt au milieu de 2024 est de bon augure pour la reprise de l’économie l’année prochaine.»

Cela se traduit par une estimation des achats moyens de 1347$, soit une décroissance de 11% des achats totaux pendant la période des Fêtes. On remarque notamment une diminution des cadeaux (-18%), des cartes-cadeaux (-14%) et des dons de bienfaisance (-40%). La seule augmentation prévue touche les dépenses liées aux voyages, qui devraient grimper de 11%.

«Les consommateurs canadiens prévoient de réduire leurs dépenses et tirer le maximum de leur budget des Fêtes, en consacrant plus d’efforts au magasinage dans les magasins et en ligne, à la recherche de meilleurs cadeaux et du meilleur rapport qualité-prix», souligne Deloitte dans son sondage.

Produits durables

Le développement durable demeure toutefois une préoccupation des consommateurs, quitte à payer plus cher pour certains items. Plus de la moitié des répondants (55%) se disent prêts à payer une prime pour des produits certifiés conformes à des normes ESG (environnement, social et gouvernance).

Près de la moitié des répondants (45%) prévoient également acheter cadeaux durables pour certains types de produits, tandis que 37% choisiront des cadeaux durables ou d’origine responsable dans la mesure du possible. Le quart des gens (25%) tentera de se procurer des articles usagés pour réduire son empreinte environnementale.

 

Être mieux positionné

Ces modifications aux comportements des consommateurs signifient que les détaillants devront réexaminer et affiner leur proposition de valeur pour se démarquer, estime Deloitte.

Le prix est un élément important, particulièrement cette année, mais ce n’est pas le seul, ajoute la firme-conseil. La disponibilité des produits, l’expérience d’achat, la rapidité du passage à la caisse, la gratuité de la livraison et la facilité des retours sont toutes des opportunités pour les détaillants de se démarquer.

 

 

Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour à 18:30 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.