É.-U.: l’inflation va dans le bon sens, estime le président de la Fed

Publié le 29/03/2024 à 14:57

É.-U.: l’inflation va dans le bon sens, estime le président de la Fed

Publié le 29/03/2024 à 14:57

Par AFP

La Fed continue de «prendre en compte les données» économiques avant d’envisager une baisse des taux, qui interviendra nécessairement, a ajouté le patron de la banque centrale américaine. (Photo: 123RF)

L’inflation aux États-Unis va dans la bonne direction, mais les futures baisses de taux ne les ramèneront pas à leurs niveaux d’avant la pandémie, a estimé vendredi le président de la Réserve fédérale américaine (Fed). 

«L’inflation en février est en baisse, pas autant que cela a pu être le cas durant la seconde moitié de l’année dernière, mais cela va clairement dans la direction que nous souhaitons voir», a déclaré Jerome Powell lors d’une conférence en Californie.

La Fed continue de «prendre en compte les données» économiques avant d’envisager une baisse des taux, qui interviendra nécessairement, a ajouté le patron de la banque centrale américaine. «Je ne pense pas que les taux retourneront au niveau historiquement bas qu’était le leur avant la pandémie», a-t-il toutefois précisé.

«Il est difficile de déterminer où ils devront se situer. Nous ne savons pas où seront les taux une fois que tout cela sera derrière nous», a-t-il poursuivi, «mais ils vont rester plus élevés» que leurs niveaux d’avant pandémie «encore un moment et nous devons nous y habituer».

Les taux d’intérêt, tant aux États-Unis qu’au sein de la zone euro, ont atteint des niveaux particulièrement bas après la crise financière de 2008 et y sont restés pendant plusieurs années, devenant même négatifs au plus fort de la pandémie.

Lorsque les taux sont négatifs, ce sont les banques qui rémunèrent la banque centrale pour les dépôts qu’elles y font.

Le président de la Fed s’est néanmoins encore refusé à envisager une date pour la première baisse de taux.

«Notre politique monétaire nous place où nous souhaitons être pour faire face à différents scénarios», a précisé Jerome Powell, «nous voulons être en mesure de réagir si l’inflation s’affaiblit, si l’économie ralentit et nous le pouvons».

«Nous souhaitons utiliser nos outils de manière à garantir la solidité de l’économie et du marché du travail tout en faisant des progrès sur l’inflation, c’est notre approche. Et nous avons la possibilité d’y parvenir, ce qui serait une excellente chose pour le peuple américain», a assuré M. Powell.

L’indice PCE de l’inflation a légèrement rebondi sur un an aux États-Unis au mois de février, à 2,5%, mais a ralenti par rapport au mois de janvier, à 0,3%, alors que la hausse des prix de l’énergie a été la principale cause de ce rebond.

L’indice PCE est la mesure d’inflation privilégiée par la Fed, qui veut la ramener à 2%, objectif qu’elle pense atteindre en 2026.

 

 

À la une

La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 350 points

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine aussi dans le rouge, déprimée par les taux obligataires.

Bourse: les gagnants et les perdants du 29 mai

Mis à jour à 17:44 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard

Que faire avec les titres de Dollarama, Banque Scotia et Alimentation Couche-Tard? Voici des recommandations d’analystes