À quelques heures de la grève, les chargés de cours et l'Université Laval encore en conciliation

Publié le 14/02/2024 à 10:28, mis à jour le 14/02/2024 à 16:28

À quelques heures de la grève, les chargés de cours et l'Université Laval encore en conciliation

Publié le 14/02/2024 à 10:28, mis à jour le 14/02/2024 à 16:28

Par La Presse Canadienne

Tant la direction que le syndicat ont indiqué que les salaires sont maintenant le principal point en litige, puisque les clauses normatives ont été passablement réglées, après plusieurs mois de négociation. (Photo: La Presse Canadienne)

L’Université Laval et le Syndicat des 1700 chargés de cours étaient encore en conciliation, mercredi en fin d’après−midi, dans l’espoir d’éviter la grève qui doit être déclenchée jeudi matin. 

Le syndicat a annoncé quatre jours de débrayage, jeudi, vendredi, lundi et mardi, à moins qu’une entente de principe intervienne avec la direction d’ici là quant au renouvellement de la convention collective.

Le syndicat rattaché à la Fédération nationale des enseignant(e)s du Québec, affiliée à la CSN, détient un mandat de 10 jours de grève à exercer au moment opportun.

Tant la direction que le syndicat ont indiqué que les salaires sont maintenant le principal point en litige, puisque les clauses normatives ont été passablement réglées, après plusieurs mois de négociation.

Les parties bénéficient de l’aide d’un conciliateur du ministère du Travail depuis le mois de janvier.

Dans un message à ses membres, le syndicat a fait savoir que si une grève venait effectivement à être déclenchée, toutes les activités pédagogiques seraient interrompues, «c’est−à−dire la prestation des cours (peu importe la modalité du cours — ex. à distance, laboratoire, stage), l’encadrement des étudiants, la remise de notes, les examens et évaluations, les courriels aux étudiants, ainsi que les activités en tâches liées».

Mardi, la direction de l’université s’était dite consciente des répercussions possibles d’une grève. «Nous comprenons que les impacts pourraient être importants et l’Université Laval met tout en œuvre pour favoriser la conclusion d’une entente dans les meilleurs délais, pour le bien de l’ensemble de la communauté universitaire. Nous sommes très sensibles au fait que 67% des étudiantes et étudiants inscrits à la session d’hiver ont au moins un cours offert par une personne chargée de cours.»

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

 

 

Sur le même sujet

Vos diplômes ne m’impressionnent pas!

11/04/2024 | Dominic Gagnon

Le diplôme est important, mais il y a beaucoup plus à considérer lorsque vient le temps d’embaucher quelqu’un.

Abuser des Québécois: un jeu d'enfant!

COURRIER DES LECTEURS. Brandt Tractor n’en fait qu’à sa tête depuis qu’elle est arrivée au Québec en 2019.

À la une

L'Iran a lancé une attaque de drones contre Israël

18:07 | AFP

L’Iran a juré de «punir» Israël après une frappe le 1er avril contre son consulat à Damas.

Justin Trudeau sur l'Iran: «Nous soutenons le droit d'Israël de se défendre»

Il y a 18 minutes | La Presse Canadienne

Israël a fermé son espace aérien samedi en prévision des attaques iraniennes.

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.