Dans un marché du jouet morose, Lego continue de grignoter des parts de marché

Publié le 30/08/2023 à 15:29

Dans un marché du jouet morose, Lego continue de grignoter des parts de marché

Publié le 30/08/2023 à 15:29

Par AFP

Porté par le succès de ses franchises (Star Wars, Lego Icons) et de ses gammes de produits phares (Lego City, Lego DREAMZzz, Lego Technic), le fleuron scandinave s’est félicité de maintenir des performances élevées. (123RF)

Le numéro un mondial du jouet, le danois Lego, a annoncé mercredi avoir gagné de nouvelles parts de marché lors du premier semestre marqué par des investissements variés, malgré le recul de son bénéfice net.

Entre janvier et juin, le bénéfice net du groupe a perdu 17,7%, à 5,1 milliards de couronnes (684 millions d’euros), comparé au premier semestre 2022.

Le chiffre d’affaires est resté stable, à taux de change égal, à 27,4 milliards de couronnes (3,75 milliards d’euros).

Ces résultats, qui contrastent avec le faste des trois années précédentes où les ventes avaient profité des confinements liés à la pandémie, sont conformes aux attentes du groupe qui «comme les cinq dernières années, (a) progressé de 10% plus vite que le marché», a indiqué le PDG de Lego, Niels B. Christiansen dans un entretien à l’AFP.

Porté par le succès de ses franchises (Star Wars, Lego Icons) et de ses gammes de produits phares (Lego City, Lego DREAMZzz, Lego Technic), le fleuron scandinave s’est félicité de maintenir des performances élevées.

Toutefois, si les ventes ont progressé aux États-Unis, leur croissance a ralenti en Chine.

«La Chine sort de la pandémie et revient à des conditions plus normales, où les gens vont dans les magasins et dépensent (…), mais cela a été plus lent que ce que nous avions prévu», a reconnu M. Christiansen.

Au cours du semestre, 89 nouvelles boutiques ont ouvert, dont 54 en Chine, où Lego entend poursuivre son développement, portant à 988 le nombre total des magasins dans le monde.

Sur l’ensemble de l’année, le géant des briques en plastique devrait ouvrir 150 boutiques dont 85, en Chine.

«Je crois fermement en nos possibilités de croissance à long terme en Chine, parce qu’il y a encore tant de familles et d’enfants qui n’ont pas encore adopté la marque Lego. Ils vivent dans des villes où nous ne sommes pas encore présents», a insisté le PDG.

Pour cet avide constructeur de Lego, «le défi le plus important, c’est toujours d’être très créatif et innovant. Chaque année, la moitié de nos produits sont nouveaux», a-t-il souligné.

 

Métavers

Les six premiers mois de 2023 ont été marqués par des investissements dans les usines du groupe, le numérique et le développement durable.

En avril, Lego a inauguré une nouvelle usine en Virginie aux États-Unis et a commencé la construction d’une autre au Vietnam, un investissement de 1 milliard de dollars américain.

En outre, ses usines au Mexique, en République tchèque, en Hongrie et en Chine ont été agrandies.

Le groupe familial, non coté en Bourse, s’est développé dans le numérique avec notamment en avril un investissement d’un milliard de dollars dans Epic Games, éditeur du jeu vidéo phénomène Fortnite pour développer sa présence dans le métavers.

Une collaboration doit être annoncée plus tard dans l’année qui doit «fournir des expériences ludiques numériques vraiment passionnantes, mais qui se rapportent aux produits physiques Lego», a indiqué M. Christiansen.

Numéro un du jouet depuis 2020, selon le cabinet d’analyse de marché Statista, devant les Japonais Bandai Namco et les Américains Mattel et Hasbro, Lego a été fondé en 1949 par le Danois Ole Kirk Christiansen.

Son nom est une contraction du danois +joue bien+ (+Leg godt+).

Après des difficultés dans les années 2000, le groupe, toujours aux mains des héritiers du fondateur, s’était redressé en misant notamment sur les franchises et les films, notamment Lego Batman, Harry Potter ou Ninjago.

Il a par ailleurs annoncé tripler ses investissements d’un milliard de couronnes en 2022 à 3 en 2025 pour diminuer ses émissions et développer le recyclage et les matériaux biosourcés.

Pour l’ensemble de l’année, selon son PDG, Lego devrait atteindre une croissance à un chiffre.

En 2022, le chiffre d’affaires avait bondi de 17%, à 64,6 milliards de couronnes (8,6 milliards d’euros).

 

 

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.