Les tarifs aériens ont chuté de 14% en janvier en raison de la baisse de la demande

Publié le 20/02/2024 à 17:01

Les tarifs aériens ont chuté de 14% en janvier en raison de la baisse de la demande

Publié le 20/02/2024 à 17:01

Par La Presse Canadienne

Le recul des tarifs d'une année à l'autre pour janvier suit une tendance observée depuis avril. (Photo: La Presse Canadienne)

Le prix d'un billet d'avion a chuté de plus de 14% en moyenne en janvier par rapport à un an auparavant, selon de nouvelles données de Statistique Canada.

Les tarifs aériens ont également chuté de près de 24% entre décembre et janvier, d'après les plus récents chiffres sur l'Indice des prix à la consommation, alors que la demande pour les vacances a fait place aux séjours à la maison le mois dernier.

Cependant, le prix d'un billet est resté 10% supérieur par rapport à 2019, reflétant les coûts plus élevés de l'aviation et une capacité légèrement inférieure dans un monde post-pandémique.

Le recul des tarifs d'une année à l'autre pour janvier suit une tendance observée depuis avril, où les prix ont baissé par rapport aux mêmes mois de l'année précédente.

Décembre a enregistré une baisse des tarifs de près de 10% d'une année à l'autre, tandis que novembre a connu une baisse de 17% par rapport à l'année précédente.

Duncan Dee, ancien chef de l'exploitation chez Air Canada, expose que la baisse des prix reflète une stabilisation de la demande résultant des pressions financières que les consommateurs continuent de ressentir en raison de l'inflation et de l'augmentation des taux d'intérêt.

«Nous l'avons constaté au cours du pic de Noël de cette année. Ce n'était tout simplement pas aussi occupé que les années précédentes», a-t-il déclaré, faisant référence aux chiffres d'avant la pandémie.

En décembre, le trafic aérien a été inférieur de 3,5% aux volumes du même mois en 2019, mettant fin à une période de cinq mois au cours de laquelle le nombre de passagers avait dépassé les niveaux d'avant la crise sanitaire, selon Statistique Canada.

Le trafic aérien intérieur a également diminué de 1% en décembre par rapport à l'année précédente, marquant la première baisse mensuelle sur 12 mois pour ce segment en 2023, toujours d'après les chiffres de l'agence fédérale.

«Les consommateurs canadiens ressentent probablement les conséquences globales du coût de la vie. Et l'une des activités qu'ils ont tendance à réduire dans ce type d'environnement est les voyages aériens», mentionne Duncan Dee.

La concurrence reste également féroce entre les compagnies aériennes canadiennes, alors que les petits joueurs se développent, et que WestJet ainsi qu'Air Canada se battent contre les transporteurs à bas prix pour les liaisons vers les destinations soleil et les villes nord-américaines.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Air Canada, BRP et Cascades

01/04/2024 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Air Canada, BRP et Cascades? Voici quelques recommandations d’analystes.

Des visions opposées sur l’accessibilité du réseau aérien au Canada

De multiples incidents impliquant des compagnies aériennes canadiennes sont survenus au cours de la dernière année.

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.