Acquisition KCS: CN évalue ses options après le rejet du STB

Publié le 01/09/2021 à 09:14

Acquisition KCS: CN évalue ses options après le rejet du STB

Publié le 01/09/2021 à 09:14

Par La Presse Canadienne

La fiducie telle que proposée par CN aurait permis à KCS de rester indépendant pendant qu’un examen réglementaire complet et long du projet de rachat se poursuivait. (Photo: La Presse Canadienne)

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) a déclaré qu’elle évaluait ses options après qu’un organisme de réglementation américain a rejeté la mise en place d’une fiducie de vote dans son projet d’achat de Kansas City Southern.

Le transporteur montréalais se dit déçu par la décision du Surface Transportation Board (STB) des États-Unis, mais il croit toujours que son offre d’acheter le chemin de fer américain est dans l’intérêt public.

La fiducie aurait permis à KCS de rester indépendant pendant qu’un examen réglementaire complet et long du projet de rachat se poursuivait, tout en permettant également aux actionnaires d’être payés sans avoir à attendre une décision finale sur la transaction.

Mais selon le STB, même si la fiducie avait empêché le CN d’être en contrôle direct des activités de KCS, la société montréalaise en aurait tout de même été le propriétaire réel et aurait partagé ses profits.

L’acquisition proposée par le CN serait la première prise de contrôle d’un important chemin de fer américain en deux décennies et la première à tester des critères plus stricts pour déterminer si une fusion améliorerait la concurrence.

Le Chemin de fer Canadien Pacifique (CP), qui a approuvé une structure de fiducie avec droit de vote, a également fait une offre pour acquérir le chemin de fer américain.

Sur le même sujet

Coveo a identifié 300 cibles, mais elle peut croître sans acquisitions, dit son PDG

L’entreprise de Québec a fait son entrée sur le parquet torontois le 18 novembre dernier à un prix de 15 $ l’action.

Quatre entreprises consolidatrices à surveiller

Édition du 24 Novembre 2021 | Denis Lalonde

Ce qui est bon pour Neighbourly Pharmacy, Park Lawn, Stella-Jones et dentalcor l’est-il autant pour votre portefeuille?

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…