Transat reçoit une aide de 700 M$ d'Ottawa

Publié le 29/04/2021 à 08:16, mis à jour le 29/04/2021 à 10:12

Transat reçoit une aide de 700 M$ d'Ottawa

Publié le 29/04/2021 à 08:16, mis à jour le 29/04/2021 à 10:12

Par La Presse Canadienne

(Paul Chiasson pour La Presse Canadienne)

Transat A.T. (TRZ) s’est entendue avec Ottawa pour emprunter jusqu’à 700 millions $, ce qui lui permettra notamment de rembourser ses clients dont les voyages ont été annulés en raison de la pandémie de COVID-19 et d’« envisager sereinement l’avenir » même si ses avions sont toujours cloués au sol. 

Ce financement sera octroyé par l’entremise du Crédit d’urgence pour les grands employeurs (CUGE), le même programme ayant permis à Air Canada (AC) — dont le mariage avec le voyagiste a été annulé le 2 avril dernier — d’avoir accès à 5,9 milliards $ le 12 avril dernier. 

L’entente avec le gouvernement Trudeau, qui dispose également d’une option pour devenir actionnaire de l’entreprise, a été annoncée jeudi, avant l’assemblée annuelle des actionnaires de la société mère d’Air Transat. 

« Nous pourrons déployer notre plan pour faire à nouveau de Transat une entreprise solide et rentable, qui continuera pour longtemps à symboliser le voyage loisir pour ses nombreux clients, au Québec et ailleurs », a souligné le président et chef de la direction de l’entreprise, Jean-Marc Eustache, dans un communiqué.

À la Bourse de Toronto, jeudi avant-midi, le titre de la compagnie décollait en prenant 9,49 %, ou 43 cents, pour se négocier à 4,96 $.

Ce financement s’accompagne d’une série de conditions, notamment en matière de rémunération des hauts dirigeants, de rachats d’actions et de dividendes. Transat A.T. devra également maintenir le plancher de 772 employés actifs observé en date de mercredi — ce qui demeure loin des quelque 5000 salariés de l’entreprise avant la crise. 

« Bien évidemment, on s’attend à maintenir beaucoup plus que cela quand le volume sera de retour », a souligné le porte-parole de Transat A.T., Christophe Hennebelle, au cours d’un entretien téléphonique. 

Le voyagiste avait déjà signalé avoir besoin d’au moins un demi-milliard de dollars pour traverser l’année. 

Jusqu’à 390 millions $ seront consacrés à soutenir ses activités alors que 310 millions $ serviront à rembourser les voyageurs dont le départ était prévu à compter du 1er février et pour lequel un crédit de voyage a été émis en raison de la crise sanitaire. En date du 31 janvier, les dépôts de clients — les sommes versées pour l’achat de billets d’avion — et revenus différés totalisaient 573,5 millions $, selon les plus récents états financiers de Transat A.T. 

« Nous estimons que ce financement était nécessaire dans le contexte de la pandémie et qu’il devrait permettre à Transat de profiter de la reprise dans l’industrie », a estimé l’analyste Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, dans une note envoyée par courriel. 

Les avions d’Air Transat sont actuellement cloués au sol au moins jusqu’à la mi-juin puisque la compagnie avait accepté, en janvier dernier, la demande du gouvernement Trudeau de suspendre temporairement les voyages vers les destinations soleil dans le cadre d’un effort visant à freiner la propagation de la COVID-19. 

Dans son plus récent rapport annuel, Transat A.T. anticipait qu’il faudrait attendre jusqu’en 2023 avant de voir ses activités retrouver un niveau comparable à celui d’avant la crise sanitaire. 

Le voyagiste a également émis 13 millions de bons de souscription au gouvernement fédéral, ce qui lui permettrait d’acheter des actions de Transat A.T. au prix de 4,50 $. Ottawa ne pourrait détenir une participation supérieure à 20 % dans l’entreprise. 

 

Quelques détails du financement:

  • Une facilité de crédit non renouvelable de 78 millions $ garanti par les actifs de la compagnie portant intérêt au taux offert en dollars canadiens majoré de 4,5 %. 
  • Une somme de 312 millions $ sous forme de facilité de crédit non renouvelable à un taux d’intérêt de 5 % la première année, 8 % la deuxième et 2 % par la suite. 
  • Une facilité de crédit non garantie de 310 millions $ pour rembourser les voyageurs dont les vols ont été annulés après le 1er février 2020. Le montant est remboursable sur sept ans. Le taux d’intérêt est de 1,2 %. 

 

Sur le même sujet

Transat: fin des discussions d'achat avec Pierre Karl Péladeau

L'offre du 7 avril dernier n'aurait vraisemblablement pas été acceptée par les actionnaires.

À surveiller: Alithya, Transcontinental et Transat AT

11/06/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Alithya, Transcontinental et Transat AT? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Bourse: Wall Street termine à un record

Mis à jour le 23/07/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés pourraient a terminé sur un gain hebdomadaire malgré un plongeon lundi.

Titres en action: Magna International, American Express, Kimberly-Clark...

Mis à jour le 23/07/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les internautes préfèrent «lire» vos vidéos

23/07/2021 | Catherine Charron

Le trois quart des internautes préfèrent consulter une vidéo sous-titrée en mode sourdine sur leur appareil mobile.