Exceldor: les négociations achoppent

Publié le 18/06/2021 à 16:58

Exceldor: les négociations achoppent

Publié le 18/06/2021 à 16:58

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Les négociations viennent d’achopper chez Exceldor, où une grève a lieu depuis le 23 mai.

Tant la direction de l’entreprise de transformation du poulet que le syndicat des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce ont confirmé l’information, en fin d’après-midi vendredi.

La direction d’Exceldor et le syndicat des TUAC, affilié à la FTQ, devaient poursuivre les rencontres de conciliation-médiation, vendredi après-midi. De telles rencontres ont parfois lieu à trois, parfois une seule partie en présence du conciliateur-médiateur.

La direction d’Exceldor a fait savoir que la rencontre s’était terminée abruptement, sans qu’aucune autre date de rencontre ne soit fixée.

Les deux parties avaient pourtant discuté toute la journée, jeudi.

Ces séances de conciliation avaient repris, après que l’employeur eut accepté la proposition d’arbitrage formulée par le ministre du Travail, Jean Boulet, mais que le syndicat l’eut refusée, préférant donner « toutes ses chances » à la conciliation.

La grève des 550 travailleurs du transformateur de poulet de Saint-Anselme, dans Chaudière-Appalaches, a été déclenchée le 23 mai. Elle a beaucoup fait parler à cause du gaspillage alimentaire qui en résulte.

Plusieurs points sont en litige, dont les salaires et les conditions difficiles dans lesquelles le travail est exercé. L’employeur offre 22 $ l’heure et le syndicat revendique 25 $.

À la une

Une start-up montréalaise s’envole grâce aux Émirats arabes unis

La start-up montréalaise C3RiOS Systems voit le jour grâce aux Émirats arabes unis.

Comment avoir une écoute vraiment attentive?

Il y a 58 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «En tant que boss, je devrais être à l'écoute des autres. Mais je n'y arrive vraiment pas...»

Russie: la Banque centrale veut bannir les cryptomonnaies dans le pays

Il y a 20 minutes | AFP

L'institution a publié un rapport jeudi proposant l'interdiction du «minage», concourant à la création des cryptoactifs.