É-U: la confiance des consommateurs se dégrade en octobre

Publié le 15/10/2021 à 13:10

É-U: la confiance des consommateurs se dégrade en octobre

Publié le 15/10/2021 à 13:10

Par AFP

Ces trois derniers mois, la confiance des consommateurs est restée proche des niveaux les plus bas observés l’an dernier. (Photo: 123RF)

Washington — La confiance des consommateurs américains a reculé en octobre et s’est établie en dessous des attentes des analystes, selon l’estimation préliminaire de l’enquête de l’Université du Michigan publiée vendredi.

L’indice affiche 71,4 points, contre 72,8 points en septembre. Les analystes s’attendaient à ce que le moral des ménages remonte légèrement à 73,0 points.

«Ces trois derniers mois, la confiance des consommateurs est restée proche des niveaux les plus bas observés l’an dernier en réponse à la fermeture de l’économie», écrit Richard Curtin, l’économiste en charge de cette enquête très suivie par les marchés.

«Le variant Delta, les pénuries de la chaîne d’approvisionnement et des taux réduits d’activité professionnelle vont continuer d’affaiblir le rythme des dépenses de consommation jusqu’en 2022», prédit M. Curtin.

L’économiste note également que les consommateurs américains font de moins en moins confiance aux mesures économiques de l’administration Biden. 

Seuls 19% des Américains en avaient une opinion favorable début octobre, contre 31% en avril. Les opinions défavorables grimpaient-elles à 48%, contre 32% il y a six mois.

Selon M. Curtin, les citoyens américains sont circonspects face aux projets de réformes du président démocrate, auxquels s’opposent farouchement les élus républicains, car ils seraient financées par des hausses d’impôts.

Cette situation a récemment conduit le Congrès américain au bord de l’implosion alors que l’opposition républicaine s’est dite opposée à un relèvement du plafond de la dette, seuil maximum accordé au gouvernement pour emprunter. La date limite a finalement été repoussée au 3 décembre.

«Le dicton qui dit qu’il ne faut jamais gaspiller une bonne crise se reflète dans l’étendue et l’ampleur des propositions progressistes de M. Biden, mais les consommateurs estiment que c’est une stratégie trop risquée», note M. Curtin.

Sur le front de l’inflation, les consommateurs américains s’attendent à ce que les prix augmentent de 4,8% l’année prochain, un chiffre en légère hausse par rapport à septembre (+4,6%).

En revanche, ils anticipent une hausse de seulement 2,8% sur les cinq prochaines années, contre 3% le mois dernier.

Sur le même sujet

À la une

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.

Twitter: un rendement assuré de 43%?

EXPERT INVITÉ. Le titre de Twitter se négocie à 37,80$US, 43% sous le prix offert par Elon Musk. Pourquoi?