Loblaw et DoorDash s'associent pour un service de livraison rapide d'épicerie

Publié le 22/06/2022 à 14:09

Loblaw et DoorDash s'associent pour un service de livraison rapide d'épicerie

Publié le 22/06/2022 à 14:09

Par La Presse Canadienne

Les conditions financières du partenariat n’ont pas été divulguées. (Photo: La Presse Canadienne)

Toronto — Les Compagnies Loblaw et la société de livraison de nourriture DoorDash ont annoncé mercredi avoir conclu un partenariat pour un nouveau service de livraison rapide de produits d’épicerie au Canada.

À compter du mois d’août, les clients pourront commander des articles dans les magasins de détail de Loblaw, incluant Loblaws, Provigo, Maxi, Pharmaprix et Shoppers Drug Mart, et se les faire livrer par DoorDash en 30 minutes ou moins.

Le partenariat débutera dans les grandes villes canadiennes, dont Toronto, Vancouver et Calgary et visera les articles d’épicerie et d’usage courant de Loblaw.

Loblaw a déjà un partenariat de livraison d’épicerie avec Instacart, mais la fenêtre de livraison de 30 minutes sera exclusive à DoorDash.

L’accord intervient alors que le cours de l’action DoorDash à la Bourse de New York a chuté de plus de 60% par rapport à son sommet de novembre.

Les conditions financières du partenariat n’ont pas été divulguées.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Loblaw, Corus Entertainment et Cogeco Communications

30/06/2022 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Loblaw, Corus et Cogeco Communications? Voici quelques recommandations d'analystes.

Les épiciers canadiens se tournent vers des applications pour la livraison rapide

Les partenariats des épiciers avec des applications permettent d’entrer dans le marché de la livraison rapide.

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour à 17:47 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

09:15 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.