Le changement climatique aura des impacts sur la crise de l'eau, prévient l'ONU

Publié le 05/10/2021 à 17:58

Le changement climatique aura des impacts sur la crise de l'eau, prévient l'ONU

Publié le 05/10/2021 à 17:58

Par La Presse Canadienne

Les catastrophes liées aux inondations dans le monde ont augmenté de 134% par rapport aux deux décennies précédentes. (Photo: 123RF)

Washington — La plupart des pays ne sont pas préparés aux inondations, aux ouragans et aux sécheresses qui devraient s’aggraver avec le changement climatique, et ils ont besoin de toute urgence de meilleurs systèmes d’alerte pour éviter les catastrophes liées à l’eau, selon un rapport de l’agence météorologique des Nations unies.

La gestion mondiale de l’eau est «fragmentée et inadéquate», avec près de 60% des 101 pays interrogés qui ont besoin de systèmes de prévision améliorés pour contribuer à prévenir la dévastation causée par les phénomènes météorologiques violents, selon le rapport publié mardi.

À mesure que la population augmente, le nombre de personnes qui ont un accès insuffisant à l’eau devrait dépasser les 5 milliards d’ici 2050, contre 3,6 milliards en 2018, selon le rapport.

L’agence météorologique recommande notamment de meilleurs systèmes d’alerte pour les zones sujettes aux inondations et à la sécheresse, qui peuvent identifier, par exemple, à quel moment une rivière est susceptible de sortir de son lit. 

Un meilleur financement et une meilleure coordination entre les pays sur la gestion de l’eau sont également nécessaires, selon le rapport de l’Organisation météorologique mondiale des Nations unies, des agences de développement et d’autres groupes.

Le rapport indique que depuis 2000, les catastrophes liées aux inondations dans le monde ont augmenté de 134% par rapport aux deux décennies précédentes. La plupart des décès et des pertes économiques liés aux inondations se sont produits en Asie, où des précipitations extrêmes ont provoqué l’an dernier d’importantes inondations en Chine, en Inde, en Indonésie, au Japon, au Népal et au Pakistan.

La fréquence des catastrophes liées à la sécheresse a augmenté de 29% au cours de la même période, et ce sont les pays africains qui ont enregistré le plus de décès liés à la sécheresse. Les pertes économiques les plus importantes dues à la sécheresse ont été enregistrées en Amérique du Nord, en Asie et dans les Caraïbes, selon le rapport.

À l’échelle mondiale, le rapport a révélé que 25% de toutes les villes connaissent déjà régulièrement des pénuries d’eau. Au cours des deux dernières décennies, les réserves combinées d’eau de surface, d’eau souterraine et d’eau trouvée dans le sol, la neige et la glace ont diminué de 1 centimètre par an, selon le rapport.

La croissance démographique mettra encore plus à rude épreuve les approvisionnements en eau, en particulier en Afrique subsaharienne, a déclaré Elfatih Eltahir, professeur d’hydrologie et de climat au Massachusetts Institute of Technology, qui n’était pas impliqué dans le rapport.

«La disponibilité de l’eau dans les populations croissantes indique à quel endroit l’adaptation sera assez urgente», a-t-il déclaré.

Malgré quelques progrès ces dernières années, le rapport révèle qu’au train où vont les choses, 107 pays n’atteindraient pas les objectifs de gestion durable de l’approvisionnement en eau et de l’accès à l’eau d’ici 2030.

Sur le même sujet

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour à 16:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.