Garderies familiales: hausse de 30%; les responsables parlent de «petit miracle»

Publié le 04/10/2021 à 11:37

Garderies familiales: hausse de 30%; les responsables parlent de «petit miracle»

Publié le 04/10/2021 à 11:37

Par La Presse Canadienne

L’annonce gouvernementale et syndicale apporte une bouffée d’air frais, dans un contexte où plusieurs services de garde éducatifs en milieu familial avaient fermé leurs portes ces dernières années. (Photo: La Presse Canadienne)

C’est finalement une subvention haussée de 30% pour 2019-2023 que toucheront les 10 000 responsables de services de garde en milieu familial syndiquées à la CSQ.

«C’est du jamais vu. On n’a jamais vu ça. Donc, enfin… Si on ne croyait pas au père Noël, là on peut se dire qu’on croit à ce petit miracle-là», s’est exclamée, lundi, la présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance, affiliée à la CSQ, Valérie Grenon.

D’ailleurs — fait qui n’est pas si fréquent —, l’annonce a été faite en conférence de presse par deux ministres du gouvernement Legault, Sonia LeBel, du Conseil du trésor, et Mathieu Lacombe, de la Famille, assis aux côtés de la dirigeante syndicale de la Centrale des syndicats du Québec.

L’annonce gouvernementale et syndicale apporte une bouffée d’air frais, dans un contexte où plusieurs services de garde éducatifs en milieu familial avaient fermé leurs portes ces dernières années. Les deux parties espèrent convaincre certaines des travailleuses qui avaient fermé leurs portes de les rouvrir, voire d’en attirer de nouvelles, grâce à cette entente. 

 

Travailleuses autonomes

Les 10 000 responsables de services de garde en milieu familial de la CSQ avaient débrayé en septembre 2020, avant d’en venir à une entente de principe. La rémunération était justement au cœur du litige.

Ces travailleuses ne sont pas rémunérées à l’heure, puisqu’il s’agit de travailleuses autonomes. Elles touchent une subvention du ministère de la Famille pour leur service de garde éducatif à domicile.

Par le biais de l’entente de principe proprement dite, ces travailleuses touchaient des augmentations de 12%. Pour le reste, les parties avaient convenu de confier l’analyse des tâches et de la situation fiscale des responsables de service de garde en milieu familial à un comité. C’est avec la conclusion de ce comité qu’on en arrive à une augmentation de la subvention de «plus de 30%».

Sur le même sujet

Quand les mots de la boss deviennent des maux...

18/11/2021 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «J'ai l'impression que ma boss ne me parle que pour me critiquer. Et ça fait mal, très mal...»

Sucre Lantic: les syndiqués rejettent l'entente de principe

Les parties ont convenu de se rencontrer au cours des prochains jours pour reprendre les discussions.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.