Crise: le FMI craint une contagion

Publié le 20/09/2011 à 10:42, mis à jour le 20/09/2011 à 10:46

Crise: le FMI craint une contagion

Publié le 20/09/2011 à 10:42, mis à jour le 20/09/2011 à 10:46

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Le Fonds monétaire international s'inquiète d'une éventuelle propagation de la crise de la dette en zone euro susceptible de déstabiliser le système financier mondial, comme après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers il y a tout juste trois ans.

Dans ses prévisions économiques d'automne rendues publiques mardi, le FMI évoque un scénario catastrophe où la crise de la dette finirait par toucher l'ensemble des établissements financiers.

"Si la crise de la dette, actuellement située en périphérie, devait continuer à s'étendre aux économies du noyau dur de la zone euro, cela pourrait entraîner des perturbations significatives dans la stabilité financière internationale", estime l'institution de Washington.

"Des difficultés dans un pays peuvent rapidement s'étendre à l'Europe. De là, cela pourrait se déplacer aux Etats-Unis --via des détendeurs d'actifs européens-- et au reste du monde", s'inquiète-t-elle encore.

L'exposition des banques mondiales aux dettes souveraines les plus fragiles, comme la Grèce, est limitée, reconnaît le FMI. Mais la crise de la dette n'est pas non plus sans conséquence sur les économies les plus solides.

Le FMI a ainsi nettement revu à la baisse sa prévision de croissance pour l'Allemagne, locomotive de la zone euro. Elle devrait s'établir à 2,7% cette année avant de connaître un coup de frein l'an prochain et retomber à 1,3%.

Concernant l'ensemble de la zone euro, le FMI ne table plus désormais que sur une croissance à 1,6% en 2011 et 1,1% en 2012, contre 2% et 1,7% auparavant.

Afin d'éviter des réactions en chaîne au niveau mondial, le FMI juge donc nécessaire de renforcer le système financier en Europe.

À la une

Comment rendre infaillible son approvisionnement?

BALADO. PME, sortez votre boule de cristal.

Bourse: Wall Street clôt en hausse après la frayeur du variant Omicron

Mis à jour à 16:43 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en légère hausse.

À surveiller: Calian, Green Impact Partners et WELL Health Technologies

09:26 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Calian, Green Impact Partners et WELL Health? Voici quelques recommandations d'analystes.