Énergie: le défi de la réduction pour les spas

Publié le 15/06/2022 à 15:10

Énergie: le défi de la réduction pour les spas

Publié le 15/06/2022 à 15:10

Par Claudine Hébert

L’option géothermique permet, en plus des économies, une importante réduction de GES. (Photo: courtoisie)

DOSSIER L'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, C'EST PAYANT! Avant même d’entamer la construction de ses installations à Québec en 2018 — qui ont coûté au bas mot 20 M$ —, la direction de Strom Spa Nordique avait déjà pris sa décision. Subvention ou pas, l’entreprise allait choisir un système géothermique vertical afin de subvenir, en partie, aux besoins énergétiques de sa nouvelle adresse située entre le fleuve Saint-Laurent et le boulevard Champlain.

Une solution qui, du coup, augmentait d’au moins 25% la facture consacrée à l’infrastructure mécanique, souligne Joël-Simon Gélinas, directeur construction et développement de l’entreprise. «Néanmoins, nous savions que cette solution nous ferait économiser au moins 30% de la facture énergétique annuelle de l’établissement qui requiert également un apport en électricité et en gaz naturel», précise-t-il.

Après avoir analysé les propositions de quatre firmes expertes dans le domaine, l’équipe de l’ingénieur Gélinas a sélectionné Ambioner pour assurer la conception et la construction des travaux mécaniques du nouveau spa situé au bassin Brown. «Cette firme détenait l’expertise que nous souhaitions. De plus, elle disposait d’équipes établies à Québec. Ce qui facilitait les déplacements de leurs experts sur place tout au long de la construction de l’infrastructure», mentionne Joël-Simon Gélinas.

 

Pas la première saucette

Remarquez, la direction de Strom Spa Nordique naviguait en terrain connu. Ses adresses situées à Sherbrooke et à Mont-Saint-Hilaire bénéficient déjà d’un système de géothermie verticale depuis 2016. «Cette solution nous permet de diriger les excès de chaleur vers le sol en été et de réutiliser cette énergie pour chauffer nos bassins et l’intérieur des bâtiments durant l’hiver. Nous souhaitons d’ailleurs appliquer le même système lors d’éventuels projets d’expansion. En autant, bien sûr, que les sols le permettent», affirme-t-il.

En plus de prodiguer de judicieux conseils à son client tout au long du processus, la firme Ambioner a aidé la direction de Strom Spa Nordique à décrocher au moins trois subventions, dont celle du programme Écoperformance administré par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, accessible aux entreprises qui réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Des programmes d’aides financières attribués par Énergir et Hydro-Québec ont complété le tableau. «Au total, ces trois soutiens financiers ont permis d’éponger un peu plus de 15% de la facture liée aux installations mécaniques du spa nordique, qui sont costaudes, mais invisibles», indique l’ingénieur Gélinas.

Selon les estimations d’Ambioner, l’apport de ces subventions va d’ailleurs permettre à Strom Spa Nordique de rembourser les surcoûts engendrés par l’option de la géothermie verticale d’ici 2026. «Soit deux fois plus rapidement», avise le chargé de projets efficacité énergétique à Ambioner, Jean-François Verret.

Outre les économies financières, la décision de Strom Spa Nordique de choisir l’option géothermique se traduit surtout par une importante réduction de GES, insiste le chargé de projet. Ainsi, selon les calculs d’Ambioner, le Strom Spa Nordique de Québec émet moins de 500 tonnes de GES par année, soit trois fois moins qu’un système alimenté 100% au gaz naturel.

Sur le même sujet

Saisir les opportunités d’affaires en Europe

Édition du 21 Septembre 2022 | Katia Tobar

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. La crise énergétique européenne offre aux entreprises québécoises de nombreuses occasions.

Électricité zéro émission: le Québec peut aider le Canada

Édition du 21 Septembre 2022 | Katia Tobar

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE. Le Canada vise la carboneutralité d’ici 2050 au pays.

À la une

L’Italie prendra-t-elle un virage « illibéral »?

ANALYSE. L'élection législative de dimanche pourrait porter au pouvoir un parti issu de la nostalgie mussolinienne.

En face du ou de la prochain.e premier.ère ministre

Édition du 21 Septembre 2022 | Les Affaires

Si le ou la prochain.e premier.ère ministre du­ Québec était en face de vous, quel sujet serait votre priorité?

Qui est le gagnant du «Débat des chefs» pour les lecteurs de Les Affaires?

23/09/2022 | Les Affaires

Un lecteur a souligné que «l’auditeur» était le gagnant de l’exercice.