Le courant passe: cinq initiatives inspirantes


Édition du 11 Octobre 2023

Le courant passe: cinq initiatives inspirantes


Édition du 11 Octobre 2023

En avril dernier, Loblaw annonçait mettre en service son premier camion lourd entièrement électrique. (Photo: courtoisie)

EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES ENTREPRISES EN ACTION. Le secteur des transports électriques est en pleine efflorescence et les initiatives inspirantes se multiplient rapidement. Voici donc cinq projets porteurs, inspirants et électrisants pour le secteur.


Projet Flèche

Mené par l’Association des fabricants de pièces d’automobile (APMA) du Canada, le Projet Flèche consiste à concevoir et produire un véhicule concept électrique en faisant appel uniquement aux fournisseurs et aux établissements d’enseignement postsecondaire du pays.

Le but est simple : donner au Canada un argument de vente en montrant que le secteur compte tous les éléments nécessaires à fabriquer un véhicule électrique de A à Z.

Lancé en 2020, le projet compte quatre phases. La première était celle du concours et de la sélection d’un design (2020), la seconde, celle de réalité étendue (2021-2022), et la troisième, celle d’ingénierie et de construction (2021-2022). La quatrième phase, qui s’entamait cette année, était celle du lancement et de la tournée du concept-car. Prochain arrêt : le spectacle de la batterie, à Détroit, à la mi-septembre.

 

Loblaw passe à l’électrique

En avril dernier, Loblaw annonçait mettre en service son premier camion lourd entièrement électrique. De marque Freightliner eCascadia, il s’agissait du premier camion de ce type à prendre la route au pays. Il ne s’agit toutefois pas du seul, parce que la compagnie a mis son second en service cet été, et prévoit en mettre au total cinq en service.

Cette initiative s’inscrit dans les plans de l’entreprise d’atteindre un objectif de zéro émission nette de GES. En effet, celle-ci s’est engagée il y a six ans à décarboner son parc de véhicules, qui comprend plus de 160 camions à cabine, d’ici 2030.

Plus spécifiquement, le type de camion mis en service est idéal pour les trajets de courte distance permettant une recharge quotidienne. Les nouveaux véhicules acquis par l’entreprise sont donc utilisés pour desservir les magasins Provigo et Maxi du Grand Montréal, pour ensuite retourner en fin de journée à la nouvelle station de recharge installée au centre de distribution de Boucherville.

 

Kia lance un centre d’inspiration électrique

Inauguré en avril, à Québec, le Centre d’inspiration électrique Kia accueille maintenant de 50 à 70 personnes par semaine, raconte le fondateur Serge Beaudoin. 

Premier au Québec et deuxième au pays, ce centre se veut une manière pour l’entreprise d’informer le public au sujet de ses véhicules électrifiés. 

« L’idée est née d’un phénomène simple, dit Serge Beaudoin. Les acheteurs potentiels de véhicules électriques avaient tellement de questions qu’il fallait mettre quatre heures pour en vendre un, contre une heure pour une auto conventionnelle. Ce n’est pas la voiture qu’il fallait vendre, mais le concept. » 

Avec ce centre de 10 000 pieds carrés, né d’une collaboration entre Kia Canada et un regroupement de concessionnaires, le constructeur espère ainsi réussir à convaincre les consommateurs qui hésitent encore à faire le saut.

 

Kruger a fait le saut dans le transport électrique en début d’année. (Photo: courtoisie)

Kruger tombe à pile

Kruger a fait le saut dans le transport électrique en début d’année: ses deux premiers camions semi-remorques entièrement électriques ont commencé à faire le lien entre deux de ses établissements, transportant notamment des matériaux et des produits Cashmere, SpongeTowels et Bonterra. L’entreprise a déjà commandé 50 autres camions électriques, dont une vingtaine, qui doivent être mis en service d’ici 2026.

Les deux camions de classe 8 sont venus remplacer un camion au diesel. Kruger estime que ce changement devrait lui permettre d’économiser 150 000 litres de carburant par année et de réduire ses émissions de GES de 380 tonnes par année. Les camions circulent 20 heures par jour, sept jours sur sept, et parcourent plus de 1 000 km quotidiennement entre les deux établissements. 

« Nous comptons mettre quelques camions supplémentaires en service dans un avenir rapproché pour desservir certains de nos sites manufacturiers », dit Maxime Cossette, vice-président du marketing et du développement des affaires.

Le nombre de ces nouveaux véhicules dépendra de la capacité à livrer des fabricants, ajoute-t-il, mais le déploiement de six à huit véhicules supplémentaires d’ici la fin de 2023 lui semble envisageable.

 

L’Électrip passe en vitesse supérieure

La compagnie Letenda, basée à Longueuil, enchaîne les étapes en vue de la mise en marché de son autobus urbain électrique, l’Électrip, un midibus de 30 pieds de long. « L’offre du marché pour ce type de véhicule est actuellement très limitée sur le territoire nord-américain », observe le président de l’entreprise, Nicolas Letendre. 

Afin de faire connaître son produit auprès d’utilisateurs potentiels, Letenda approche actuellement des sociétés de transport collectif et des opérateurs privés pour effectuer des essais sur route. L’essai terrain effectué avec la société de transport du Saguenay en mars 2023 a été la première de diverses initiatives de démonstration des fonctionnalités et performances de l’autobus. 

Depuis, d’autres essais ont été effectués dans les villes de Saguenay, Montréal, Québec, Longueuil et Toronto, confirme le président. Doté de trois batteries lithium-ion nickel, manganèse et cobalt, le véhicule à plancher bas ajustable d’un poids de 1500 kilos offre une autonomie de 250 kilomètres dans les meilleures conditions et peut transporter 49 passagers.

À la une

L'actif de la Caisse de dépôt et placement du Québec en hausse de 32 milliards de dollars

Mis à jour il y a 30 minutes | Dominique Talbot

Selon la direction, l’année 2023 a été marquée par une forte volatilité.

Charles Emond: «Si on investit uniquement dans les actifs verts, on ne pourra pas améliorer les actifs polluants.»

Édition du 24 Janvier 2024 | François Normand

Il partage sa vision et ses perspectives économiques en 2024, en incluant les occasions et les risques pour la CDPQ.

Le mandat de Charles Emond renouvelé pour cinq ans

07/02/2024 | Dominique Talbot

Le mandat prend effet aujourd’hui et se terminera le 6 février 2029.