Stéphane Chevigny, le courageux: marchand de résilience

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Stéphane Chevigny, le courageux: marchand de résilience

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Par Philippe Jean Poirier

Stéphane ­Chevigny, PDG de Groupe Intersand Canada (Photo: courtoisie)

CHAPEAU LES PDG! Si le président fondateur du Groupe Intersand Canada, Stéphane Chevigny, n’était pas occupé à conquérir le marché des litières pour chat haut de gamme avec des produits comme la litière agglomérante Odourlock à la « brise apaisante » ou les granules brevetées Blücare, ayant la propriété de dépister 40 maladies dans l’urine féline, sans doute pourrait-il se faire marchand de résilience.

Depuis un an, celui qui a décidé de voler de ses propres ailes plutôt que de se joindre à l’entreprise agricole familiale a su garder sa propre PME fondée à Boucherville en 1992 sur le chemin de la croissance, alors que celle-ci traversait une série de crises opérationnelles majeures… causées par des événements hors de son contrôle.

Inscrivez-vous à l'édition 2021 du concours «Chapeau les PDG» ici

En novembre 2019, les usines d’Intersand, qui emploie 150 personnes, ont subi une première interruption d’approvisionnement en raison de la grève des employés du CN, suivie en février par le blocus ferroviaire des Mohawks de Tyendinaga, en Ontario. Les exportations de l’entreprise ont ensuite été perturbées par la grève des débardeurs du port de Montréal. Puis, en mars, la pandémie a frappé.

Plutôt que de se morfondre, Stéphane Chevigny et son équipe se sont relevé les manches et reprogrammé tous les départs par bateau. Ils se sont aussi dotés d’un nouvel entrepôt de matières premières afin d’atténuer l’effet des interruptions d’approvisionnement. Relativement à la pandémie, le président d’Intersand a décidé de suivre son plan stratégique d’avant-crise – axé sur la croissance – et de foncer.

L’entreprise avait quelques as dans son jeu. D’abord, son secteur d’activité était un service essentiel : « La litière, c’est un peu le papier de toilette des chats », illustre le président. Ensuite, elle figure au palmarès des sociétés les mieux gérées au Canada de 2019 de la firme Deloitte. Finalement, elle pouvait compter sur des employés remarquablement « mobilisés ».

En pleine pandémie, Intersand a ainsi effectué l’intégration de trois sites de production américains au Texas, en Californie et en Illinois, acquis le 1er mars, en plus de terminer la construction et d’assurer le démarrage d’une usine 4.0 au Colorado.

Stéphane Chevigny est particulièrement fier de ce dernier fait d’armes. « La structure de la bâtisse vient de chez Canam, en Beauce, les lignes automatisées proviennent de chez Premier Tech, à Rivière-du-Loup, et les logiciels 4.0 sont ceux de Matiss, en Beauce, énumère-t-il. On a bâti une usine entièrement québécoise… en sol américain. C’est extraordinaire, quand on y pense ! »

Le Groupe Intersand Canada prévoit que son carnet de commandes passera de 148 000 à 270 000 tonnes métriques en 2021. Le comité des sages de Les Affaires voit dans le parcours de Stéphane Chevigny un « exemple d’audace, de courage et de résilience de la part d’un leader durant la crise sanitaire ». On ne saurait dire le contraire ! 

 

Sur le même sujet

Des chefs d'entreprises canadiennes exigent un plan de réouverture des frontières

Ottawa est appelée à présenter un plan de réouverture complet et à utiliser un passeport vaccinal.

Voici un indice que le PDG travaillera pour ses actionnaires

23/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ.La réponse est claire: qu’ils soient eux-mêmes propriétaires d’un nombre substantiel d’actions.

À la une

Des fines herbes à la maison… comme dans l’espace!

24/10/2021 | Claudine Hébert

Plantaform pourrait bien avoir créé le prochain appareil à dosettes à faire fureur.

Le rapport ESG, de quessé?

01/10/2021 | Jean Décary

INVESTISSEMENT RESPONSABLE. «Ce rapport, c’est pratiquement de la reddition de comptes.»

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.