Christian Cariou, Robert Dion, Denis Bourgault et Ghislain Demers, les altruistes: à la rescousse des clients

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Christian Cariou, Robert Dion, Denis Bourgault et Ghislain Demers, les altruistes: à la rescousse des clients

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2020

Christian ­Cariou, ­Robert ­Dion, ­Denis ­Bourgault et ­Ghislain ­Demers, les PDG d'Umano Medical (Photo: courtoisie)

CHAPEAU LES PDG! Le fait qu’Umano Medical compte quatre PDG à sa tête n’est pas fortuit. Cela s’inscrit dans l’ADN même de cette entreprise fondée en 2012 à la suite du déménagement de la multinationale Stryker de L’Islet au Mexique.

La relocalisation de l’usine de fabrication de lits d’hôpital du géant américain a occasionné un licenciement de 300 salariés. Dans le lot, une grande partie habitait la municipalité située à mi-chemin entre Lévis et Rivière-du-Loup. Un affront pour Christian Cariou, Robert Dion, Denis Bourgault et Ghislain Demers qui étaient, à l’époque, tous impliqués au sein de Stryker à titre de dirigeants ou d’actionnaires.

« Nous avons relancé les activités de l’usine sous un nouveau nom peu après sa fermeture. Aujourd’hui, nous dénombrons près de 300 employés, vendons dans six pays, dont les États-Unis, et connaissons une croissance d’environ 50 % par année depuis cinq ans », souligne Ghislain Demers, entre autres responsable du développement des affaires, du marketing et de la recherche et développement.

Inscrivez-vous à l'édition 2021 du concours «Chapeau les PDG» ici

Compter quatre capitaines plutôt qu’un seul à la barre d’Umano Medical ne paralyse pas les activités de l’entreprise, bien au contraire. Dès les balbutiements de la première vague de la COVID-19, au printemps dernier, l’état-major s’est vite mobilisé pour faire face à la forte demande de lits de soins d’urgence. Le Resc-u Bed, conçu en moins de deux semaines, s’est ainsi retrouvé dans de nombreux hôpitaux et centres de soins du Québec et d’ailleurs.

« Tous nos clients voulaient des lits en même temps. Nous avons donc mis au point ce produit temporaire qui peut être fabriqué, puis expédié en un rien de temps et qu’on s’engage à remplacer par la suite, sans frais », raconte Ghislain Demers. Au plus fort de la production, jusqu’à 400 de ces lits dénués de composants électroniques étaient produits chaque semaine par Umano Medical et ses sous-traitants, tous des PME québécoises.

 

Une carte de visite

Même si l’opération ne s’est pas traduite par une hausse des revenus pour Umano Medical, le quatuor de dirigeants la qualifie malgré tout de succès. « Nous voulions aider, nous rendre utiles, ce qui a été une source de fierté immense pour l’ensemble de nos employés, rapporte Ghislain Demers. Surtout, nous avons prouvé à nos clients que nous sommes avant tout à l’écoute de leurs besoins. »

Umano Medical brandira cette carte de visite pour poursuivre son ascension à titre de chef de file dans l’industrie des équipements médicaux. L’entreprise l’isletoise planche actuellement sur pas moins de sept innovations, ainsi que sur un plan d’agrandissement de son bureau satellite de Lévis. Si tout va bien, elle pourrait doubler son chiffre d’affaires d’ici 2025, le faisant passer à environ 200 millions de dollars.

Comme quoi, ensemble, on va vraiment plus loin.

 

Sur le même sujet

Des chefs d'entreprises canadiennes exigent un plan de réouverture des frontières

Ottawa est appelée à présenter un plan de réouverture complet et à utiliser un passeport vaccinal.

Voici un indice que le PDG travaillera pour ses actionnaires

23/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ.La réponse est claire: qu’ils soient eux-mêmes propriétaires d’un nombre substantiel d’actions.

À la une

S'inquiéter d'une vague d’immigrants?

MAUDITE JOB! «Mon chèque de paie va-t-il bientôt diminuer parce que les employeurs embauchent à bas prix?»

En travail hybride? Faites gaffe aux «boys club»

RHÉVEIL-MATIN. Votre organisation doit faire l'effort d'inclure tous ses employés, même ceux qui travaillent à distance.

Bourse: le S&P 500 à un sommet

Mis à jour il y a 15 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. L'indice principal à la Bourse de Toronto affiche toujours des rendements négatifs.