Protexio veut optimiser vos avantages sociaux

Publié le 29/11/2021 à 07:30

Protexio veut optimiser vos avantages sociaux

Publié le 29/11/2021 à 07:30

Par Catherine Charron

(Photo: 123RF)

RHéveil-matin est une rubrique quotidienne où l'on présente aux gestionnaires et à leurs employés des solutions inspirantes pour bien commencer leur journée. En sirotant votre breuvage préféré, découvrez des astuces inédites pour rendre vos 9@5 productifs et stimulants.


RHÉVEIL-MATIN. Elle est révolue, l’époque où votre régime d’assurance collective avait la flexibilité d’une planche de 2x4. C’est du moins la mission que s’est lancée Protexio grâce à son service d’avantages sociaux sur-mesure offert aux PME de toutes tailles.

«Notre application mobile permet aux entreprises d’allouer un montant d’argent par employé, qu’il dépensera comme bon lui semble», raconte son président Patrick Blanchette, en entrevue avec Les Affaires.

Témoin des nombreuses failles des régimes d’assurance collective en tant qu’actuaire, celui qui cumule plus de 16 ans dans le domaine a fondé, en 2017, cette solution qui s'adapte réellement aux besoins des salariés quant à leurs avantages sociaux. Tout un atout pour attirer et fidéliser des employés surtout en pénurie de main-d’œuvre souligne son représentant, Jimmy Houle.

«Je souhaite qu’un jour, nos clients remplacent leur enseigne «nous embauchons» par «nous utilisons Protexio»», raconte-t-il, sourire en coin.

C’est donc aux PME qui font appel à leur service que revient la tâche d’identifier quels sont les postes de dépenses qu’elle couvrira dans ce «régime d’assurance personnalisé», en fonction de sa culture d’entreprise. Autant peut-elle rembourser les nettoyages dentaires que les frais de vétérinaire d’un animal de compagnie, ou même l'abonnement à une station de ski.

C’est aussi la PME qui fixe le montant auquel chaque employé aura droit, dont la totalité de la cagnotte sera à sa disposition dès le jour un.

Depuis l’application, les travailleurs peuvent consulter combien de fonds il leur reste, quelles sont les dépenses admissibles et soumettre leur facture. C’est à l’équipe de Protexio de déterminer si elle fait partie ou pas des frais autorisés par l'entreprise. La personne recevra un virement dans son compte de banque dans les 24 heures suivant la demande.

Plus Protexio grandit, plus elle développe des partenariats avec différents spécialistes pour offrir des traitements moins onéreux. Elle planche notamment sur la télémédecine, et proposera un forfait à 19,99$ par mois auquel un travailleur pourra personnellement souscrire. «C’est souvent un poste de dépense qui coûte cher pour l’employeur, et habituellement, il n’est pas vraiment possible d’y adhérer individuellement», souligne Patrick Blanchette.

 

Retour sur investissement plus grand

Les travailleurs en santé consomment moins en assurance collective. Les fonds inexploités ne représentent donc pas vraiment des avantages pour ces derniers, illustre Jimmy Houle. Si un employé ne dépense pas tout l'argent qui lui est dédié annuellement sur la plateforme de Protexio, il peut le reconduire à l’année suivante, ou le déposer dans son régime d’épargne retraite.

Bien qu’elle soit convaincue des bénéfices tirés de sa solution, l’équipe de Protexio reconnaît que certains salariés qui utilisent le maximum de leur régime d’assurance collective traditionnel peuvent être mieux servis ainsi, et souhaiter la conserver. Désirant aussi les satisfaire, elle offre un modèle hybride aux sociétés de 100 employés et plus. Ces derniers pourront garder leur régime actuel, mais ceux qui préfèrent plus de flexibilité pourront profiter des services de Protexio.

En fait, elle veut remplacer les courtiers en assurance collective qui négocient avec l’assureur, en optimisant les dépenses des PME. «Ça ne coûte pas plus cher à l’employeur, et ça répond mieux aux besoins des employés», affirme son président, qui dirige en plus un cabinet d’actuaires qui travaille avec toutes les compagnies d’assurance selon ses dires.

L’application, utilisée déjà par une centaine d'organisations, s’adresse surtout aux PME d’une quarantaine de salariés et plus, mais peut aussi aider les petites et les OBNL. Après tout, leurs coûts d’assurance ne fluctuent pas en fonction des réclamations : c’est à leurs clients de déterminer combien il souhaite investir dans le bien-être de ses collègues, plus les frais d’administration de la plateforme, qui varient entre 10 et 20%, selon la taille de l’entreprise. «C’est plus facile à budgéter», assure Jimmy Houle.

Patrick Blanchette, qui a lui-même été un conseiller en régime d’assurance collective, précise que, peu importe le forfait choisi, tous ceux et celles qui sont couverts par Protexio ont accès à une assurance vie, d’invalidité et médicaments.

 

Pour ne plus louper ce rendez-vous, recevez votre RHéveil-matin dans votre boîte de courriels!

 


 

Sur le même sujet

L'ingrédient manquant pour bonifier le bien-être des employés

RHÉVEIL-MATIN. Une chercheuse du MIT Sloan School of Management a identifié trois conditions de travail gagnantes.

Et si vous rendiez vos espaces de travail inclusifs?

14/01/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. La flexibilité au travail, ça ne concerne pas que les espaces modulables, selon une docteure en design.

À la une

Les compagnies aériennes s'alarment du «chaos» si la 5G n'est pas limitée près des aéroports

Il y a 26 minutes | AFP

Les acteurs du secteur aérien aux États-Unis s’inquiètent des conséquences de la 5G sur les avions.

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.