Bourse: les gagnants et les perdants du 28 février

Publié le 28/02/2024 à 17:14, mis à jour le 28/02/2024 à 18:13

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 février

Publié le 28/02/2024 à 17:14, mis à jour le 28/02/2024 à 18:13

(Illustration: Camille Charbonneau)

L’indice principal du Canada a reculé mercredi, entraîné par la faiblesse des métaux de base, tandis que les marchés américains ont également continué de baisser par rapport aux sommets de la semaine dernière.

Les marchés américains ont atteint des niveaux records la semaine dernière après un autre rapport sur les résultats fulgurants du fabricant de puces Nvidia.

«Je pense que l’on constate simplement que les choses s’éloignent un peu des sommets, ce qui est normal», mentionne Allan Small, conseiller en placement principal chez iA Gestion privée de patrimoine.

Il s’agit cependant d’un repli modéré de la part des investisseurs, selon M. Small.

L’économie américaine a connu une croissance de 3,2% entre octobre et décembre, selon un rapport du département du Commerce, soit une légère baisse par rapport à son estimation initiale.

«Dans l’ensemble, il n’y a pas d’erreur possible, les États-Unis sont en croissance, évoque M. Small. Et leur croissance dépasse ce à quoi on aurait pu s’attendre à l’heure actuelle. Et cela retarde les baisses des taux d’intérêt.»

Mais le rapport le plus important cette semaine est celui portant sur le prix de base de la consommation des particuliers, qui paraîtra jeudi, indique M. Small. Il s’agit de l’indicateur d’inflation privilégié de la Fed.

La vigueur économique actuelle, bien que techniquement mauvaise nouvelle pour tous ceux qui espèrent une baisse des taux, est «gagnant-gagnant» pour les investisseurs, soutient M. Small.

Selon lui, cela s’explique par le fait que la Réserve fédérale américaine dispose d’une grande marge de manœuvre pour réduire ses taux si cela s’avère nécessaire.

«Si le marché devait faiblir à ce stade, et que les choses devaient empirer très, très rapidement (…) alors la Fed pourrait réduire ses taux», dit-il.

Il en va de même pour la Banque du Canada, croit M. Small, même si la situation économique est beaucoup plus faible qu’au sud de la frontière.

«Je pense que le ralentissement se produit des deux côtés de la frontière, mais nous le vivons beaucoup plus rapidement que les États-Unis», soutient-il.

Au Canada, cette semaine, les bénéfices des banques continuent d’affluer, selon les rapports de la Banque Royale et de la Banque Nationale mercredi.

Même si les bénéfices des banques ont été mitigés jusqu’à présent, elles ont une chose en commun, souligne M. Small: elles mettent plus d’argent de côté pour les créances irrécouvrables, se préparant ainsi à un consommateur plus vulnérable.

 

Rosa Saba, La Presse Canadienne

 

Voici les gagnants et les perdants du 28 février 2024:

L’indice S&P/TSX du TSE
Prix Changement en dollars canadien Changement en %
Gagnants
   
Lithium Americas (LAAC)
6,44
0,76
13,38
Western Copper and Gold (WRN)
1,72
0,16
10,256
Jaguar Mining (JAG)
1,67
0,15
9,868
Perdants      
Bitfarms (BITF)
4,29
-0,52
-10,811
EcoSynthetix (ECO)
4,75
-0,51
-9,696
Medicenna Therapeutics (MDNA)
1,22
-0,13
-9,63

Seulement les titres d’une valeur supérieure à 1$ sont considérés dans le classement des Gagnants/Perdants.

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique pour du contenu qui répond à votre réalité:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 16 avril

Mis à jour le 16/04/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Politiques monétaires: quel est le risque du scénario modéré?

16/04/2024 | Pierre Lussier

EXPERT INVITÉ. Près de 24 mois après le début des hausses (mars 2022), toujours pas de récession.

OPINION À surveiller: Loblaw, Groupe MTY et Tesla
16/04/2024 | Catherine Charron et Denis Lalonde
Wall Street termine en ordre dispersé, résiste aux vents contraires
Mis à jour le 16/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché du mardi 16 avril
Mis à jour le 16/04/2024 | Refinitiv

À la une

Budget fédéral 2024: Ottawa pige 19,4G$ dans les poches des ultrariches et des entreprises

16/04/2024 | Denis Lalonde

BUDGET FÉDÉRAL 2024. La mesure devrait servir à éponger le déficit de 39,8 G$ prévu pour 2024-2025.

Budget fédéral 2024: Ottawa veut encourager les régimes de retraite à investir au Canada

16/04/2024 | Denis Lalonde

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Ottawa veut inciter les régimes de retraite à investir au pays, mais sans y consacrer d’argent.

Ce budget écrit à l'encre rouge foncé ne fera pas que des heureux

16/04/2024 | Sandra Aubé

EXPERTE INVITÉE. Les contribuables les mieux nantis passent à la caisse.