Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 22/06/2021 à 07:27

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi

Publié le 22/06/2021 à 07:27

(Photo: Getty Images)

Les marchés européens s'affichaient globalement en repli mardi matin, peinant à capitaliser sur leur rebond de la veille malgré la bonne orientation des Bourses asiatiques alors que les investisseurs continuent de s'interroger sur les intentions de la Fed.

 

Les indices

Vers 7h15, Wall Street se dirigeait vers une ouverture en hausse. Les contrats à terme du S&P 500 augmentaient de 4 points, ou de 0,1%, à 4 218 points. Ceux du Dow Jones gagnaient 7 points, ou 0,02%, à 33 768 points et ceux du Nasdaq avançaient de 31 points, ou de 0,22%, à 14 161 points.

En Europe, les marchés étaient en hausse à mi-séance. À Londres, le FTSE 100 gagnait 0,32%, le CAC 40 de Paris prenait 0,17% et le DAX de Francfort s'appréciait de 0,05%.

En Asie, la Bourse de Tokyo a terminé sur une forte avance, rebondissant de 3,12% dans le sillage de la nette reprise de Wall Street la veille.

De son côté, la Bourse de Shanghai a pris 0,8% tandis que celle de Hong Kong a cédé 0,3%.

 

Le contexte

«La dernière livraison des projections des membres du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) aux États-Unis a perturbé le marché», note Hervé Goulletquer, analyste chez LBPAM.

«Le message principal à retenir est celui d'une plus grande confiance collective dans le processus d'amélioration de la situation économique du pays. Ce qui justifie de commencer à préparer les esprits à une inévitable normalisation de la politique monétaire», complète-t-il.

La Réserve fédérale américaine prévoit un double relèvement de ses taux en 2023, mais le président de la Réserve fédérale de Saint Louis, James Bullard, semble préconiser une hausse dès 2022 si l'inflation américaine reste élevée d'ici là.

«L'accent est mis aujourd'hui sur le discours du président de la Fed devant le Congrès américain», estime pour sa part Andreas Lipkow, analyste pour Comdirect.

Jerome Powell va présenter une économie sur la bonne voie lors de son audition, malgré une inflation qui s'est «considérablement» accélérée ces derniers mois.

S'il répète que la Fed continuera de faire tout son possible pour soutenir l'économie «aussi longtemps qu'il le faudra pour achever la reprise», le président de la Banque centrale américaine ne donne toujours aucun détail sur le calendrier envisagé pour diminuer cette aide.

Côté indicateurs, avant l'intervention de M. Powell, les investisseurs prendront connaissance des reventes de logements en mai aux États-Unis ainsi que de la confiance des consommateurs pour juin en zone euro.

 

Du côté du pétrole

Vers 7h15, le prix du baril de WTI américain baissait de 0,69% à 73,15 $US et le baril de Brent de la mer du Nord perdait 0,53% à 74,50 $US.

Sur le même sujet

La croissance des prêts s'est poursuivie à la Banque de Montréal au 2e trimestre

La banque versera désormais un dividende trimestriel de 1,39 $ par action.

Sommes-nous près du creux boursier?

Édition du 25 Mai 2022 | Jean Gagnon

LA BOUSSOLE BOURSIÈRE. Assisterons-nous bientôt à un renversement brusque de la direction des marchés?

OPINION Gagner en Bourse en payant plus cher
Édition du 25 Mai 2022 | Richard Langevin
Bourse: Wall Street conclut en hausse après les explications de la Fed
Mis à jour à 17:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché
Mis à jour à 09:00 | Refinitiv

À la une

À la une: les 300 plus grandes entreprises

Édition du 25 Mai 2022 | Les Affaires

Découvrez notre classement et les meilleures stratégies de recrutement.

Prospérer malgré l'adversité

Édition du 25 Mai 2022 | Marine Thomas

BILLET. Les grandes entreprises font face à des défis sans précédent et elles s’en tirent brillamment!

Recrutement: les grandes entreprises ont su tirer leur épingle du jeu malgré la pandémie

Édition du 25 Mai 2022 | Catherine Charron

SPÉCIAL GRANDES ENTREPRISES. La gestion des ressources humaines a connu une période d’ébullition incroyable.