Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Publié le 26/02/2024 à 09:39, mis à jour le 26/02/2024 à 18:30

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Publié le 26/02/2024 à 09:39, mis à jour le 26/02/2024 à 18:30

(Photo: 123RF)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en baisse lundi, reprenant son souffle après une semaine de records et avant de nouvelles données économiques cette semaine aux États-Unis notamment sur l’inflation.

Le principal indice boursier canadien a quant à lui glissé.

Pour (re)consulter les nouvelles du marché


Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a descendu de -88,84 points (-0,41%) à 21 324,31 points.

À New York, le S&P 500 a reculé de -19,27 points (-0,38%) à 5 069,53 points.

Le Nasdaq a retraité de -20,57 points (-0,13%) à 15 976,25 points.

Le DOW a lâché -62,30 points (-0,16%) à 39 069,23 points.

Le huard reste inchangé à 0,7405$ US.

Le pétrole a progressé de +1,10$ US (+1,44%) à 77,59$ US.

L’or a diminué de -7,90$ US (-0,39%) à 2 041,50$ US.

Le bitcoin a progressé de +2 940,98$ US (+5,69%) à 54 623,84$ US.

Le contexte

Sur le marché obligataire, les taux à deux ans sont passés de 4,68% vendredi à 4,73%, un plus haut depuis trois mois. Ceux sur les bons du Trésor à dix ans grimpaient à 4,27% au lieu de 4,24%.

Pour Hugh Johnson, de Hugh Johnson Economics, le marché s’interroge principalement sur deux questions qui le rendent prudent voire soucieux: le marché est-il surévalué et quelle va être la politique de la Réserve fédérale américaine (Fed)?

«L’envolée de Nvidia», le spécialiste des puces dévolues à l’intelligence artificielle, «et celle des autres 7 Magnifiques», le nom donné aux mégacapitalisations de la tech, «nous laissent avec la question inquiétante de la valorisation du marché», a expliqué l’analyste.

«Beaucoup d’investisseurs sont très nerveux quant à une surévaluation des actions qui pour moi est d’environ 9,5%» (en référence à l’indice S&P 500, NDLR), a indiqué M. Johnson.

«L’autre question, qui est liée, porte sur ce que va faire la Fed avec les taux d’intérêt», a ajouté le spécialiste. «La Fed va-t-elle baisser les taux deux ou trois fois? Certains parlent même de les relever. L’incertitude est grande».

Les investisseurs sont aussi restés en position d’attente avant plusieurs indicateurs les jours prochains.

Jeudi, le marché va guetter l’inflation en janvier mesurée par l’indice PCE, baromètre préféré de la banque centrale américaine (Fed) pour jauger de la hausse des prix.

L’inflation risque de montrer qu’elle est encore tenace alors qu’une hausse mensuelle de 0,4% est prévue par les analystes contre +0,2% le mois d’avant.

Cela va «souligner une fois de plus que le chemin est long et semé d’embûches pour ramener la croissance des prix à l’objectif» de 2% l’an de la Réserve fédérale, a souligné Art Hogan de B. Riley Wealth Management.

Lundi, le département du commerce a publié les chiffres de ventes de maisons neuves en janvier qui ont progressé plus lentement qu’espéré (+1,5% sur le mois).

À la cote, les supermarchés Kroger ont accusé le coup (KR, -1,95% à 47,26$US) après le refus par l’autorité américaine de la concurrence (FTC) d’avaliser son projet de rachat pour 24,6 milliards de dollars américains de la chaîne Albertsons (ACI, +0,68% à 21,57$US), annoncé fin 2022.

La FTC explique que cette mégafusion nuirait à la concurrence en réduisant le nombre d’acteurs et entraînant une hausse des prix, notamment pour les produits alimentaires.

La chaîne Domino’s Pizza (DPZ, +5,87% à 459,00$US) a grimpé après avoir annoncé des bénéfices trimestriels meilleurs que prévu malgré une croissance des ventes décevante.

Les investisseurs ont apprécié l’augmentation de la distribution d’un dividende et l’annonce d’un programme de rachat d’actions pour un milliard de dollars.

Les titres du producteur américain de bauxite et d’aluminium Alcoa (AA) ont chuté de 4,45% à 25,34$US alors que le groupe a annoncé dimanche un accord pour l’acquisition, sous forme d’échange d’actions, de la compagnie australienne Alumina Limited pour 2,2 milliards de dollars américains.

Le groupe de Pittsburgh (Pennsylvanie) va offrir 0,028 54 de ses actions pour chaque titre d’Alumina, ce qui représente une prime de 13% sur le cours de clôture vendredi du groupe australien.

Le Dow Jones Industrial Average, qui compte 30 des plus grosses sociétés américaines, a accueilli un nouveau membre lundi, Amazon (AMZN, -0,15% à 174,73$US) qui a remplacé les drugstores Walgreens (WBA, -3,41% à 20,99$US). Amazon rejoint ainsi au sein du plus vieil indice boursier deux autres des 7 Magnifiques: Apple et Microsoft.

 

Abonnez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

L'abandon de «l'iCar» se répercutera-t-il sur le titre d'Apple?

Mis à jour le 12/04/2024 | Morningstar

Pourquoi Apple a abandonné son projet de véhicule autonome.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi 12 avril
Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street moins inquiète de l’inflation
Mis à jour le 11/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi 11 avril
Mis à jour le 11/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.