Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Publié le 03/12/2021 à 09:44, mis à jour le 03/12/2021 à 16:46

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Publié le 03/12/2021 à 09:44, mis à jour le 03/12/2021 à 16:46

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en forte baisse vendredi, entraînée par des prises de bénéfices liées au variant Omicron et une certaine nervosité quant à une prochaine hausse de taux de la Banque centrale américaine (Fed).

Le solide rebond de la Bourse de Toronto aura été de courte durée, l'indice phare du parquet torontois ayant cédé vendredi plus de 100 points, enregistrant ainsi un troisième recul hebdomadaire en autant de semaines.

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a clôturé en baisse de 128,76 points (-0,62%) à 20 633,27 points.

À New York, le S&P 500 a descendu de 38,67 points (-0,84%) à 4 538,43 points.

Le Nasdaq a cédé 295,85 points (-1,92%) à 15 085,47 points.

Le DOW a descendu de 59,71 points (-0,17%) à 34 580,08 points.

Le huard a perdu 0,0021 $US (-0,266 3%) à 0,7788 $US.

Le pétrole a reculé de 0,07 $US (-0,11%) à 66,43 $US.

L’or a monté de 21,80 $US (+1,24%) à 1 784,50 $US.

Le bitcoin a descendu de 3 142,56 $US (-5,52%) à 53 798,81 $US.

 

Le contexte

La séance s’était ouverte avec le rapport du département américain du Travail, qui a annoncé la création de 210 000 emplois aux États-Unis en novembre, alors que le marché en attendait quasiment le triple (525 000).

Échaudé par ce mauvais chiffre, le marché s’est retourné après avoir ouvert en hausse.

Mais ce sont rapidement d’autres facteurs qui ont pris le relais, pour pousser les indices loin dans le rouge, au point que le Nasdaq a frôlé les -3%.

« Cela a vraiment peu de rapport avec le rapport sur l’emploi, et beaucoup à voir avec Omicron», a ainsi affirmé Karl Haeling, de la banque LBBW.Pour l’analyste, de nombreux opérateurs ont choisi de vendre avant le week-end.

Si aucune donnée concernant la dangerosité d’Omicron ou l’efficacité des vaccins existants contre ce nouveau variant n’est attendue ces deux prochains jours, «il est probable qu’on entende parler de nouveaux cas un peu partout dans le monde», prévient-il, ce qui serait de nature à affecter le moral du marché.

Ce mouvement est amplifié par la proximité de la fin de l’année, qui incite les investisseurs à vendre et prendre leurs bénéfices après une année qui reste de très haute tenue (+20,8% depuis le début de l’année pour le S&P 500), malgré les récents soubresauts.

De l’avis général, le rapport sur l’emploi, même moins bon qu’attendu, n’est pas de nature à changer la trajectoire de la Fed, qui devrait accélérer la normalisation de sa politique monétaire.

Cette perspective d’une possible hausse des taux l’an prochain fait pression sur les valeurs de forte croissance, en particulier dans le secteur technologique, a expliqué Patrick O’Hare, de Briefing.com.

Ces sociétés séduisent, en effet, les investisseurs par leurs futurs flux de trésorerie, dont la valeur diminue avec le relèvement des taux d’intérêt.

Parmi les entreprises visées vendredi, le fabriquant de microprocesseurs AMD (AMD) (-4,43%), l’éditeur de logiciels Adobe (ADBE) (-8,24%) ou Uber (UBER) (-5,95%). Le spécialiste des cartes graphiques Nvidia (NVDA) était aussi de la charrette (-4,46% à 306,93 dollars), plombé encore davantage par la nouvelle, tombée jeudi, que les autorités américaines allaient s’opposer à son acquisition du géant britannique des microprocesseurs ARM.

Au-delà des valeurs de croissance, «les marchés sont un peu inquiets que la Fed n’aille trop loin et ne resserre trop vite» sa politique monétaire, selon Karl Haeling.

Toujours en prévision du week-end, les investisseurs se sont reportés sur le marché obligataire, qui a vu le taux moyen des emprunts américains à dix ans se détendre violemment à 1,35%, contre 1,44% la veille.

Au tableau, Didi Chuxing (DIDI), a dérapé (-22,18% à 6,07 dollars) après l’annonce du prochain retrait de la cote de l’«Uber chinois» à Wall Street, moins de six mois après son introduction sur le New York Stock Exchange, sous la pression des autorités chinoises.

Techniquement, après validation par un vote des actionnaires, les titres cotés à Wall Street, des ADS (American depository shares), vont être bientôt enregistrés à la Bourse de Hong Kong.

Dans le sillage de Didi, un autre groupe chinois, Alibaba (BABA) continuait à s’enfoncer (-8,23% à 111,96 dollars), au plus bas depuis quatre ans et demi, plombé par la rumeur d’une sortie de la cote du géant du commerce en ligne. Même tarif pour d’autres mastodontes chinois du cybercommerce, JD.com (JD) (-7,71%) et Pinduoduo (PDD) (-8,16%), également cotés à Wall Street.

Le spécialiste des transactions numériques DocuSign (DOCU) s’est effondré de 42,22% après avoir annoncé des prévisions inférieures aux attentes pour son quatrième trimestre (de novembre à janvier). Le directeur général Dan Springer a reconnu, lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats, que la croissance ralentissait plus rapidement que prévu après « le coup de pouce du Covid-19 ».

Le fabriquant d’armes Smith & Wesson (SWBI) a aussi été la cible des investisseurs (-28,72% à 16,33 dollars) après avoir publié un chiffre d’affaires et un bénéfice trimestriels inférieurs aux attentes.

Sur le même sujet

Oui, les cryptos offrent des avantages aux entreprises les adoptant, mais…

LES CLÉS DE LA CRYPTO. L’angoisse de rater un événement important «Fear Of Missing Out» a rongé les institutions.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour il y a 27 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi
Mis à jour à 08:38 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, les bancaires chutent, la tech rebondit
Mis à jour le 14/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi
Mis à jour le 14/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour il y a 27 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

08:52 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.