Une autre action collective contre Lightspeed

Publié le 06/01/2022 à 16:32

Une autre action collective contre Lightspeed

Publié le 06/01/2022 à 16:32

Par Charles Poulin

Un premier recours collectif avait été déposé à Montréal dans les jours qui ont suivis la publication du rapport de Spruce Point Capital Management. (Photo: courtoisie)

Une deuxième action collective a récemment été déposée à l'endroit du spécialiste du commerce en ligne Lightspeed dans l'État de New York par un cabinet d’avocats américain.

La poursuite vise l’entreprise, son fondateur et chef de la direction Dax Dasilva ainsi que son chef des opérations financières, Brandon Nussey.

Le cabinet Law Offices of Howard G. Smith, qui a déposé l’action, estime que Lightspeed a induit en erreur les investisseurs en regard à ses conditions financières, en surestimant le nombre d’utilisateurs et la valeur de ses transactions et en faussant sa croissance organique avec les récentes acquisitions de l’époque.

La firme tente de rejoindre les investisseurs qui ont procédé à l’acquisition d’actions de Lightspeed entre le 11 septembre 2020 et le 3 novembre 2021. Ces dates correspondent à quatre jours avant l’entrée en bourse à New York et la veille du dépôt des états financiers du deuxième trimestre de l’année financière 2021 l’entreprise.

La date limite pour s’inscrire au recours est le 18 janvier.

Rapport de Spruce Capital

Ce recours a lui aussi comme base le rapport de la firme newyorkaise Spruce Point Capital Management émis le 29 septembre dernier. Le rapport critiquait le manque de transparence de l’entreprise montréalaise, mais aussi d’avoir amélioré ses chiffres à quelques jours de son entrée en bourse.

Lightspeed a, à l’époque, fermement démenti ce rapport, affirmant que le document comportait plusieurs inexactitudes et des interprétations erronées.

L’action de Lightspeed avait néanmoins perdu plus de 15% de sa valeur au lendemain de la parution du rapport.

Un premier recours collectif a ensuite été déposé à Montréal dans les jours qui ont suivis.

Les avocats américains demandent à la cour d’obtenir pour leurs clients des dommages pour la perte de valeur de leurs actions ainsi que le remboursement de leurs frais d’avocats. Ils n’ont toutefois pas précisé le montant des dommages recherché.

«Nous sommes en train d'évaluer toutes les allégations et nous avons l'intention de nous défendre vigoureusement contre celles-ci, indique Lightspeed dans un courriel. Il serait prématuré pour nous de faire d'autres commentaires à l'heure actuelle.»

Le cabinet Howard G. Smith n'a pas répondu aux demandes d’entrevue des Affaires pour obtenir des précisions sur le recours collectif.

Nous sommes en train d'évaluer toutes les allégations et nous avons l'intention de nous défendre vigoureusement contre celles-ci. Il serait prématuré pour nous de faire d'autres commentaires à l'heure actuelle Nous sommes en train d'évaluer toutes les allégations et nous avons l'intention de nous défendre vigoureusement contre celles-ci. Il serait prématuré pour nous de faire d'autres commentaires à l'heure actuelle

Sur le même sujet

Il sera possible de magasiner sur le Panier bleu pour Noël

Deux ans après sa création, le Panier bleu a trouvé des partenaires pour affronter Amazon avec un site transactionnel.

Lightspeed offre barista et repas gratuits pour attirer ses employés au bureau

Les attentions de l’entreprise montréalaise contrastent avec la période morose que traversent plusieurs travailleurs.

À la une

L'épargne-retraite devient hors de portée pour les jeunes adultes canadiens

Il y a 37 minutes | La Presse Canadienne

79% des Canadiens âgés de 18 à 34 ans affirment qu’épargner pour la retraite coûte trop cher.

«Au secours, mon salaire ne me permet plus de m'en sortir!»

MAUDITE JOB! «Encore 15 jours d'inflation comme ça et je ne vais pas réussir à boucler la fin de mois.»

La pérennité des dons compromise auprès des organismes philanthropiques

PHILANTHROPIE. Au cours des cinq dernières années, le nombre de dons a diminué de 2,7%.