Montréal écartée de la course au siège social d'Amazon

Publié le 18/01/2018 à 09:31

Montréal écartée de la course au siège social d'Amazon

Publié le 18/01/2018 à 09:31

Par Yannick Clérouin

Photo: Charles Desgroseilliers

Il était permis de rêver, mais il faut revenir à la réalité: Montréal n’accueillera pas le deuxième siège social du géant du commerce en ligne, Amazon(AMZN, 1295$US).

L’entreprise dirigée par Jeff Bezos a dévoilé jeudi sa courte liste des 20 villes candidates qui ont été retenues en vue d’y établir un deuxième quartier général.

Malheureusement, Montréal n’y figure pas. Toronto, en revanche, en fait toujours partie. Voici les autres villes candidates:

-Atlanta, GA

- Austin, TX

- Boston, MA

- Chicago, IL

- Columbus, OH

- Dallas, TX

- Denver, CO

- Indianapolis, IN

- Los Angeles, CA

- Miami, FL

- Montgomery County, MD

- Nashville, TN

- Newark, NJ

- New York City, NY

- Northern Virginia, VA

- Philadelphia, PA

- Pittsburgh, PA

- Raleigh, NC

- Washington D.C.

L’entreprise de Seattle a indiqué dans un communiqué que choisir 20 finalistes parmi les 238 villes qui ont présenté leur candidature pour accueillir son deuxième siège social avait été extrêmement difficile.

Le poids lourd du détail et de la technologie prévoit investir 5G$US et créer quelque 50000 emplois dans le cadre de son projet d’établissement d’un second siège social, baptisé Amazon HQ2.

Quel serait le meilleur choix pour Amazon? Répondez à notre sondage.

À (re)lire, l'excellent article de Daniel Germain Montréal selon Amazon

 

À la une

Donnez de la valeur aux personnes très grosses

Mis à jour il y a 39 minutes | Camille Robillard

LA BOÎTE À EDI. Les entreprises qui misent sur la représentation dans leurs communications ont un avantage concurrentiel

Les changements climatiques menacent les pollinisateurs, prévient une étude

Les populations de pollinisateurs sont en déclin à travers le monde.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour il y a 30 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.