Trois erreurs à éviter en matière de REER

Publié le 20/02/2024 à 11:50, mis à jour le 20/02/2024 à 13:36

Trois erreurs à éviter en matière de REER

Publié le 20/02/2024 à 11:50, mis à jour le 20/02/2024 à 13:36

(Photo: 123RF)

Ne manquez pas la date du 29 février 2024 car c’est la date limite pour cotiser à un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) pour l'année fiscale 2023. Le 31 décembre de l'année où vous atteignez 71 ans est le dernier jour où vous pouvez cotiser à votre propre REER.

En ce qui concerne le plafond de cotisation, il est de 18% du revenu que vous avez gagné l’année précédente. La cotisation maximale que vous pouvez verser à votre REER est de 18% du revenu de l’année précédente. Le plafond de cotisation fixe actuel pour 2023 est de 30 780 $.

Compte tenu de l’échéance imminente, voici trois erreurs courantes en matière de REER et la meilleure façon de les éviter :

1. Traiter le REER comme un investissement et non comme un compte

«Je trouve que cette situation se produit plus souvent lorsque les gens traitent avec les banques. Les gens se rendent à leur succursale locale à la fin février et cotisent à leur REER parce qu’ils ont besoin d’économiser de l’argent», explique Scott Sather, fondateur et planificateur chez Awaken Wealth Management Ltd. Le problème, c’est qu’ils n’ont pas de plan. Et ils achèteront le fonds du mois.

«J’ai vu presque tous les fonds dans un seul portefeuille», ajoute-t-il. Les grandes banques sont connues pour cela. Scott Sather insiste sur ce point : n’attendez pas la fin du mois de février pour faire une contribution au hasard.

Appelez votre conseiller financier dès maintenant et définissez votre plan pour cette année. Ou, si vous êtes un investisseur autonome, organisez-vous dès aujourd’hui pour minimiser les conséquences fiscales et maximiser les rendements.

 

2. S’empêtrer dans les histoires de cotisations inutilisées

• Droits de cotisation inutilisés — Tous les Canadiens devraient avoir accès à Mon dossier pour les particuliers de l’ARC. Une fois que vous avez ouvert une session, votre montant de droits de cotisation inutilisés est disponible.

• Droits de cotisation reportés — Si vous ne maximisez pas votre REER chaque année, vos droits de cotisation au REER sont reportés. Ces chiffres sont également disponibles dans Mon dossier pour les particuliers de l’ARC. Il est essentiel de tenir compte des droits de cotisation inutilisés et des droits de cotisation reportés dans votre déclaration de revenus de 2023 et dans votre plan financier global. Les REER étant déductibles d’impôt, il est sage d’utiliser ce véhicule et de permettre à la croissance composée d’opérer sa magie.

• Pénalité pour cotisations excédentaires — L’ARC permet un montant additionnel de 2 000 $, ce qui signifie que vous pouvez cotiser un total cumulatif à vie de 2 000 $ à votre REER sans encourir de pénalité fiscale. Ce dispositif est conçu pour créer une protection au cas où une erreur de calcul involontaire dans vos cotisations enfreindrait les règles du REER. Toutefois, une pénalité fiscale de 1% par mois s’applique au montant versé en trop (plus de 2 000 $).

 

3. Ne pas profiter du Régime d’encouragement à l’éducation permanente et du Régime d’accession à la propriété

• Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) — Le Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) vous permet de retirer de vos REER, au cours d’une année civile, jusqu’à 10 000 $ pour financer une formation ou des études à temps plein pour vous ou votre époux ou conjoint de fait.

Comme l’indique le gouvernement — Tant que vous remplissez les conditions du REEP chaque année, vous pouvez retirer des montants de vos REER jusqu’en janvier de la quatrième année civile suivant l’année où vous avez effectué votre premier retrait dans le cadre du REEP. Vous ne pouvez pas retirer plus de 20 000 $ au total.

La particularité de ce programme réside dans le fait que vous utilisez de l’argent avant impôts au départ, sans payer d’impôts ni d’intérêts sur le montant emprunté ; vous vous l’empruntez essentiellement à vous-même.

L’inconvénient est que vous perdez votre épargne-retraite cumulée et que l’argent doit être remboursé. Tout montant qui n’est pas remboursé dans les délais est inclus dans les revenus de l’année au cours de laquelle il est dû.

• Régime d’accession à la propriété (RAP) — Le Régime d’accession à la propriété (RAP) vous permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de votre REER, en franchise d’impôt.

Et soyons honnêtes, dans l’état actuel du marché de l’immobilier, c’est une nécessité pour de nombreux jeunes Canadiens désireux d’acheter une maison. L’époux ou le conjoint de fait peut retirer chacun jusqu’à 35 000 $ au cours de la même année, ce qui lui donne accès à 70 000 $ au total. Le montant emprunté à votre REER dans le cadre du Régime d’accession à la propriété doit être remboursé intégralement à votre REER sur une période de 15 ans. Comme dans le cas du REEP (ci-dessus), vous utilisez de l’argent avant impôt, ce qui est avantageux. De plus, si vous combinez votre épargne REER avec d’autres sources de fonds, vous avez de bonnes chances d’accumuler un acompte de 20% du prix d’achat et d’éviter de payer l’assurance hypothécaire.

 

Un texte de Ashley Redmond pour Morningstar 

Sur le même sujet

À la une

Commerce Québec-France: allez, on peut en faire plus!

ANALYSE. Les premiers ministres Gabriel Attal et François Legault ont plaidé pour hausse majeure de nos échanges.

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

12/04/2024 | Emmanuel Martinez

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour le 12/04/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.